[90] Vivre le Territoire n°138 mai 2013
[90] Vivre le Territoire n°138 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : la réouverture de la voie ferrée Belfort-Delle a été validée lors du conseil d’administration de Réseau ferré de France (RFF) le 28 mars dernier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ENVIRONNEMENT THÉMATIQUE excursion titre Le nouveau tracé du GR5 permet d’accéder à de nombreux points d’intérêt du Territoire de Belfort. Téléchargez sur le site du Conseil général, les 27 « Fiches Rando » inscrites au Plan départemental des itinéraires de promenades et de randonnées (PDIR) www.cg90.fr RANDONNÉES Soucieux d’évoluer vers une offre plus familiale et touristique, le Conseil général, en collaboration avec le Comité départemental de la randonnée (Codérando), améliore les sentiers de randonnée du Territoire de Belfort. ç Pauline Moiret-Brasier Le Territoire à pied, à cheval ou à VTT Dès 1990, le Conseil général s’est attaché à assurer la protection du patrimoine que constituent les chemins ruraux. De là, naissaient les 27 circuits de randonnée inscrits au PDIR (Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée), auxquels s’ajoutent le Sentier des étangs (inscrit depuis 2012) et l’ensemble des itinéraires communaux et GR (Grande Randonnée) qui traversent le Territoire de Belfort. Un réseau riche et dense, mais sur lequel il n’est pas toujours facile de se repérer pour les non-initiés. « Il existe actuellement plus de 1000 km de sentiers balisés dans le département. Le Conseil général a démarré en 2012 une rationalisation du 20 VivreleTerritoire N°138 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT réseau pour améliorer les parcours en privilégiant l’aspect qualitatif », explique Laurent Sarazin, chargé d’opération espaces naturels et randonnée. Le Département s’appuie pour cela sur l’expérience du Codérando, Comité départemental de la randonnée, chargé d’épurer et de baliser les chemins de randonnée. 2013 verra ainsi de nombreux projets d’aménagement prendre forme pour le plus grand plaisir des amateurs d’escapades dans le Territoire de Belfort. L’aspect pratique Les deux grandes nouveautés concernent le GR5, une des randonnées internationales les plus empruntées, qui entre dans le Territoire de Belfort par le sommet du Ballon d’Alsace. À la hauteur du Malsaucy, les randonneurs pourront choisir la variante de ce tracé, d’une distance équivalente à celui existant (29,3 km). Elle permettra de passer plus largement par les sites emblématiques du département. Les pèlerins trouveront sur leur passage de quoi se ravitailler ou se loger. « Les randonneurs, de plus en plus nombreux, sont à la recherche d’itinéraires de découvertes, pratiques et bien aménagés. C’est le cas avec cette variante qui passera devant la gare TGV », ajoute Laurent Sarazin. Le GR5 sera également modifié entre le Salbert et le Ballon d’Alsace. Il empruntera plus largement le long de la Savoureuse, pas-
PROJET Les sentiers numérisés Le Département réfléchit aux possibilités futures de promotion de la randonnée dans le Territoire de Belfort via notamment l’élaboration d’un outil interactif d’itinéraires de randonnées, « Promenades faciles ». Si le travail de numérisation des sentiers est largement réalisé par les baliseurs du Codérando, le Conseil général travaille aussi en partenariat avec l’Épide. Lors d’un échange franco-allemand qui aura lieu courant juin, des jeunes seront chargés d’identifier les critères de randonnées possibles pour la mise en œuvre de cette future application. sera désormais par Lepuix-Gy et sera marqué par des points d’intérêt remarquables (fort Dorsner de Giromagny, cascade du Rummel, étang du Petit Haut, etc.). Valorisation du patrimoine Forêts, plaines, chemins ruraux… Les possibilités de s’évader dans le Territoire et les points d’intérêt sont en effet nombreux. La ceinture fortifiée de Belfort, qui s’étend sur 75 km, deviendra par exemple une référence. Le département qui ne disposait pas jusqu’à présent de « GR de Pays », synonyme de notoriété, labellisera prochainement la randonnée des Forts : « C’est un itinéraire à très forte valeur patrimoniale et dont l’attrait touristique ne fait aucun doute », certifiet-on du côté du Codérando. Diversifier les pratiques Et parce que la randonnée pédestre ne constitue pas le seul moyen de parcou- André Leboucher, président du Codérando depuis 2010 MODIFICATIONS DU RÉSEAU DÉPARTEMENTAL EN 2013 rir les sentiers du Territoire, de nouveaux circuits équestres et de VTT verront aussi le jour : « Les itinéraires équestres sont pour l’heure uniquement composés de traversées du département. Conformément aux nouvelles tendances, des boucles rattachées au réseau existant vont être mises en place. Cela est d’autant plus intéressant qu’elles permettront d’inclure les nombreuses structures professionnelles (gîtes et centres équestres) qui existent sur le tracé », précise Laurent Sarazin. Une première boucle équestre sera opérationnelle dès 2013 dans le Sud Territoire à hauteur de Beaucourt. Enfin, de nouvelles possibilités sont également à l’étude en périphérie de Belfort pour les amateurs de VTT. l ENVIRONNEMENT THÉMATIQUE excursion titre Limite du Territoire de Belfort GR5 historique GR5 modifié Variante GR5 Grande traversée du massif des Vosges (ancien GR5) Autres sentiers pédestres Randonnée des Forts Le tracé du GR5 sera modifié entre le Ballon d’Alsace et le Salbert où les promeneurs pourront ensuite emprunter sa variante qui passe par la gare TGV. Randonner l’esprit tranquille. « Aujourd’hui, le randonneur veut pouvoir partir l’esprit tranquille, sans nécessairement aborder des circuits trop longs ou trop complexes. Le Codérando adhère à l’idée de privilégier la qualité à la quantité des sentiers. Des aménagements ont pour cela été réalisés, notamment la mise en place de bancs et de tables le long des parcours, ainsi que la réfection de plusieurs abris de randonnée. Une commission « rationalisation et amélioration » a par ailleurs été créée en 2012 au sein du comité, afin d’épurer et de sécuriser les tracés existants. Débroussailler, apposer les pancartes, effectuer le balisage par secteur… En 2012, les 80 baliseurs bénévoles de la structure ont effectué près de 2 500 heures de travail et parcouru plus de 12 000 km. L’objectif est d’avoir terminé ce travail d’optimisation cette année, afin que l’ensemble des cartes IGN puisse être mis à jour début 2014. » LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°138 VivreleTerritoire 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :