[90] Vivre le Territoire n°131 septembre 2012
[90] Vivre le Territoire n°131 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : la politique sportive menée par le Conseil général s’applique à réunir les conditions favorables au développement de la pratique sportive pour tous, et en particulier chez les plus jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
MÉMOIRE À SAVOIR Les armoiries officielles du département reprennent celles du comté de Belfort « d’azur aux trois jumelles d’or » et celles de la ville de Belfort « à la tour crénelée, couverte et girouettée d’or, ajourée et ouverte du champ, maçonnée de sable ». Abel Maisonobe, premier préfet du Territoire de Belfort. TERRITOIRE DE BELFORT 1922 : la naissance du département En 1871, une entité administrative particulière a vu le jour : le Territoire de Belfort, constitué des 106 communes restées françaises après l’annexion du Haut-Rhin. Cet état de fait devait durer jusqu’à la reconquête des provinces perdues. Après la Première Guerre mondiale, le premier projet de réintégration de Belfort dans le Haut-Rhin est présenté au Conseil municipal de la ville dès le 23 novembre 1918. Celui-ci propose trois départements en Alsace : le Bas-Rhin avec préfecture à Strasbourg, le Rhin avec Colmar et le Haut-Rhin avec Belfort. À Belfort, on croit encore possible le retour à l’intégrité administrative du Haut-Rhin et les grandes fêtes qui se déroulent les 15, 16 et 17 août 1919 portent le titre de « fêtes de la victoire et de la réunification du Haut-Rhin ». Mais le 19 octobre 1919 est votée la loi de réintégration qui permet aux anciens territoires annexés dans le Reich allemand de continuer à être administrés provisoirement selon les textes alors en vigueur, jusqu’à ce qu’il ait été procédé à l’introduction des lois françaises. Ce statut particulier rendait alors plus difficile le rattachement au Haut-Rhin. À l’inverse, la Chambre de commerce de Belfort projette un rapprochement avec la Franche-Comté en proposant un département de Belfort comprenant les cantons d’Héricourt et Champagney, ainsi qu’une partie de l’arrondissement de Montbéliard. 28 Une lutte politique Les élus radicaux socialistes locaux, grands vainqueurs des élections de 1919, ne sont guère pressés de réintégrer un Haut- Rhin largement dominé par les VIVRE LE TERRITOIRE N°131 conservateurs et où ils n’auraient plus la majorité au Conseil général. Et par l’intermédiaire de leur journal La Frontière, ils font une intense propagande pour la création d’un département autonome en s’appuyant sur la démographie et l’économie : le Territoire est aussi peuplé que les Hautes-Alpes et il se suffit en matière d’imposition. Et par son patriotisme, il a bien mérité de la nation cette reconnaissance. Du côté droit de l’échiquier politique, Louis Viellard utilise son journal L’Alsace, dont il a rouvert le bureau à Mulhouse, rue du Maréchal Pétain, dès 1918, pour soutenir le rattachement pur et simple au Haut-Rhin. En mars 1921, il préface le petit opuscule d’Henri Domelier qui rejette l’autonomie du Territoire. Selon lui, les Belfortains sont des Alsaciens, non des Comtois, et les intérêts industriels du Territoire sont liés à Mulhouse, non à Besançon. L’argument patriotique du retour dans le giron de la province arrachée est aussi utilisé. Une solution discrète En janvier 1921, Edmond Miellet, député de Belfort, s’adresse à ses confrères à l’Assemblée lors d’un débat sur le budget pour défendre la création d’un département de Belfort. En décembre, un projet de loi est présenté par le député Miellet, et le sénateur Thiery propose une augmentation budgétaire de 6 000 francs annuels pour LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Le décret du 18 février 1922 que l’administrateur puisse avoir rang de préfet de 3 e classe. La proposition est adoptée par le Parlement. Publié au Journal officiel du 25 février 1922, le décret daté du 18 février inscrit Belfort au tableau des préfectures de 3 e classe. La Frontière publie la bonne nouvelle le 1er mars, L’Alsace n’en souffle mot. Le 11 mars 1922, un autre décret stipule que M. Maisonobe, administrateur du Territoire de Belfort, est nommé préfet de 3 e classe. J-CT
JEUX Sudoku Facile 2 7 9 8 3 Solution du sudoku facile Solution du sudoku moyen Échecs Dans sa tanière 7 5 4 9 5 2 4 6 8 7 4 9 1 6 3 8 8 3 2 1 2 6 8 3 7 9 7 1 3 9 6 7 8 2 1 4 5 1 2 4 9 6 5 8 3 7 7 5 8 4 1 3 6 9 2 4 6 3 1 7 8 2 5 9 5 1 9 3 2 6 4 7 8 8 7 2 5 4 9 3 1 6 9 8 5 2 3 4 7 6 1 6 3 7 8 9 1 5 2 4 2 4 1 6 5 7 9 8 3 Les Blancs matent en trois coups. Fou et Cavalier forment un couple redoutable pour attaquer le Roi : ils combinent marche diagonale et déplacement non linéaire avec efficacité. La Dame blanche doit faire preuve d’humilité et laisser ses comparses opérer, car c’est le lointain Cavalier en h2 qui va donner le coup de grâce. Où s’initier et jouer aux échecs à Belfort ? Stade Échiquéen Anatoli KARPOV, 34 bis, rue André-Parant à Belfort, tous les jours de 14h à 19h (sauf dimanche et lundi). Tél. 03 84 21 52 80 e-mail : technique@belfort-echecs.fr site Web : www.belfort-echecs.fr 7 Pégase Le jeu consiste, en partant des chiffres déjà placés, à remplir la grille de manière à ce que, dans chaque carré de 3 x 3 ainsi que sur chaque ligne et colonne de la grille, se retrouvent tous les chiffres de 1 à 9, une seule fois. Moyen 8 7 5 9 6 4 2 1 3 1 4 9 7 3 2 8 5 6 6 3 2 1 8 5 4 7 9 2 6 4 5 9 3 1 8 7 3 5 7 4 1 8 6 9 2 9 1 8 2 7 6 5 3 4 4 2 1 3 5 9 7 6 8 5 8 3 6 4 7 9 2 1 7 9 6 8 2 1 3 4 5 Cette rubrique est assurée par Rémi Légendre, Conseiller Technique et Pédagogique du jeu d’échecs pour le Territoire de Belfort. Elle vous présente deux positions à combinaison avec, pour chacune d’elles, une légende et une question vous mettant sur la voie. Les Blancs matent en deux coups. La pièce féerique appelée Pégase combine la marche du Fou et du Cavalier. Une belle image pour montrer la force de ces deux pièces. Dans notre exemple, la puissante Dame blanche se sacrifie afin d’ouvrir les lignes sur le Roi noir et permettre au couple « pégasien » de mater. Échecs : 7 1 3 5 8 3 6 4 9 2 6 8 9 1 2 7 3 4 1/1.Cg4 ! ! h6 Sur 1…gxh5 2.Ch6 mat ! 2.Dxg6+ ! Cg7 3.Dxg7 mat. 5 3 8 7 3 1 8 7 1 4 3 5 2 1 2/1.Dh6 ! ! menace mat sur g7, les Noirs doivent prendre la Dame,1…Df6 2.Fxf6 ne changeant rien 1…gxh6 2.Cxh6 mat CONCOURS L’atout sport 1er prix : 150 € de bons à valoir sur les lignes SNCF (sauf Transilien) 2 e prix : 90 € de bons à valoir sur les lignes SNCF (sauf Transilien) * 3 e prix : 60 € de bons à valoir sur les lignes SNCF (sauf Transilien) * Et 20 lots Conseil général du Territoire de Belfort. 1 2 3 * Valables jusqu’au 7 décembre. Les 13 et 14 octobre prochains, « Sportissimo » fêtera sa : a. 12 e édition b. 15 e éditionc. 18 e édition Combien d’équipes de haut niveau le Conseil général soutient-il dans le département ? a. 6 b. 13c. 24 La devise des Jeux olympiques est « Plus haut, plus vite, plus… » a. fort b. loinc. dur Envoyez vos réponses avant le 15 septembre 2012 sur www.cg90.fr, rubrique Concours VLT ou sur papier libre, en mentionnant vos nom, prénom, adresse, commune, code postal et téléphone à Vivre le Territoire, direction de la Communication, Hôtel du Département, place de la Révolution Française, 90020 Belfort Cedex Vivre le Territoire N°129 : les réponses au concours « Le défi du bien vieillir » 1-b, 2-c, 3-c, 4-b, 5-b Les gagnants sont : 1er prix : Arthur BAVARD 2 e prix : Alexandre UNTERSEE 3 e prix : Laurette GENEY Les séjours scolaires organisés 4 par le Conseil général à la base nautique du Malsaucy sont ouverts aux classes de… a. CE2 b. 6 ec. 1 re Les gagnants des 20 lots Conseil général : Thierry Aybar, Catherine Bellamy, Claude Bocquenet, Myriam Debrosse, Jacques Demoli, Dominique Ganard, Isabelle Graber, Christelle GrandClaude, Sébastien Jund, Sylvie Kruk, Elisa Lenot, Michèle Louison, Fernando Mesquita, Isabelle Misslin, Karine Petitjean, Nicole Piquerez, Marie-Hélène Prétot, François Stéphane, Raymonde Vebrel, Nadia Zelmat. 5 Combien de comités sportifs départementaux le Conseil général subventionne-t-il ? a. 18 b. 30c. 92 VIVRE LE TERRITOIRE N°131 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :