[90] Vivre le Territoire n°131 septembre 2012
[90] Vivre le Territoire n°131 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : la politique sportive menée par le Conseil général s’applique à réunir les conditions favorables au développement de la pratique sportive pour tous, et en particulier chez les plus jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
DOSSIER L’atout sport Pratiquer un sport lorsque l’on est jeune, c’est se construire un capital santé dont on bénéficiera tout au long de sa vie. C’est également intégrer des valeurs, le goût de l’effort voire celui de la performance. La politique sportive menée par le Conseil général s’applique à réunir les conditions favorables au développement de la pratique sportive pour tous, et en particulier chez les plus jeunes. Pratiquer un sport ? L’idée n’est pas récente. L’activité sportive a connu des hauts, des bas et surtout des définitions différentes au cours de son histoire. Si le sport plonge ses racines dans l’Antiquité, il n’était pas à l’époque de même nature que celui que l’on connaît aujourd’hui. Le sport antique s’appuyait sur des pratiques rituelles et culturelles. Le sport moderne, pour sa part, s’articule autour des notions de performance et de record. Sport moderne Cette approche contemporaine de la pratique sportive a vu le jour au XIX e siècle en Angleterre. Elle se fonde sur la base d’éléments reconnus par tous. Pratiquer un sport aujourd’hui, c’est mettre en œuvre des qualités physiques, respecter des règles et ses adversaires et avoir l’esprit de compétition. Une définition qui prend pleinement son sens, tous les quatre ans, lors des Jeux La 15 e édition de « Sportissimo » Ce grand rendez-vous sportif de la rentrée se déroulera cette année les 13 et 14 octobre au parc des expositions d’Andelnans. Comme chaque année, ce « salon départemental du sport » permettra aux associations sportives du Territoire de se faire connaître du grand public par le biais de stands, de démonstrations et d’initiations. À cette occasion, une grande piscine sera mise en place ainsi que des murs d’escalade ou des tatamis. Ouvert à tous et gratuit, organisé par le CDOS et soutenu par le Conseil général, « Sportissimo » valorise à la fois le travail des bénévoles et défend le message selon lequel le sport contribue au bien-être et doit être ouvert à tous. Le Territoire de Belfort accueillera les championnats du monde de triathlon en juin 2013. olympiques tels qu’ils ont été restaurés par Pierre de Coubertin en 1894. Sport de loisir et éducation physique Cependant, moins élitistes et moins voués au culte de la performance, l’éducation physique et le sport de loisir se sont également développés en parallèle et ont permis la démocratisation des disciplines. Sport, sport de loisir ou éducation physique, dorénavant chacun peut trouver une activité correspondant à ses désirs et à ses capacités. 89% des Français Et les Français l’ont bien compris ! Près de 89% de la population (de 15 ans à 75 ans, données 2010, source : ministère des Sports) pratique une activité 16 VIVRE LE TERRITOIRE N°131 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT physique et sportive de manière régulière ou occasionnelle. Des chiffres conséquents et en progression constante qui s’expliquent en partie par le fait que les bénéfices de l’activité physique sont maintenant reconnus par tous. Nos modes de vie sédentaires combinés à une alimentation riche rendent l’activité sportive utile voire nécessaire. 280 disciplines À la question « quel sport pratiquer ? », là aussi chacun peut trouver chaussure à son pied. De la marche à la pêche en passant par les sports aériens, la voile, le football, le cyclisme, l’escrime, la natation…, on recense aujourd’hui en France plus de 280 disciplines proposées par les fédérations et les clubs.
Développer le « sport pour tous » Dans le Territoire de Belfort, l’environnement et la structuration du milieu associatif offrent également un large panel d’activités. Et pour que chacun puisse pratiquer l’activité de son choix dans les meilleures conditions, le Conseil général mène une politique qui vise à favoriser et accompagner le développement du sport pour tous, et en particulier pour les plus jeunes. La valeur éducative du sport Subventions aux associations et aux clubs notamment via les comités départementaux (voir page 19), soutien aux manifestations sportives du Territoire et au sport de haut niveau (voir page 20), participation aux dépenses d’investissement et de fonctionnement des équipements sportifs…, le Conseil général poursuit une politique particulièrement active avec pour ambition la promotion de la valeur éducative du sport chez les plus jeunes, car « je crois qu’on ne peut mieux vivre qu’en cherchant à devenir meilleur, ni plus agréablement qu’en ayant la pleine conscience de son amélioration », disait Socrate. PF Le dossier L’atout sport 2 QUESTIONS À… Pierre Oser, conseiller général délégué aux sports, aux loisirs et aux associations Vivre le Territoire : Quelles sont les ambitions de la politique sportive menée par le Conseil général ? Pierre Oser : Il n’est pas nécessaire de rappeler les bienfaits amenés par la pratique régulière d’une activité sportive, ni même les satisfactions que cela procure tant sur le plan physique que relationnel. De plus, dans le Territoire, nous avons la chance de bénéficier d’un environnement propice à de nombreuses activités de plein air. Dès lors, nos politiques visent à mettre en œuvre ce qui est nécessaire afin de permettre à chacun de pratiquer le sport de son choix. Nos interventions sont multiples et variées. Nous soutenons financièrement de nombreuses structures. Les comités départementaux bien sûr, car ils permettent de mutualiser les moyens et de répondre aux besoins spécifiques des clubs. Nous intervenons également auprès des disciplines qui sans avoir de comités présentent un intérêt départemental. Nous accompagnons aussi le Comité départemental olympique et sportif (CDOS,ndlr), l’association Profession sport, le sport de compétition dans plusieurs disciplines ainsi que de nombreux événements et manifestations. Notre politique vise à rendre les activités sportives accessibles à tous, à épauler les nombreux bénévoles qui « Avec près de 18 000 sportifs licenciés dans le département, on peut penser que notre politique porte ses fruits. » œuvrent dans ce milieu et à favoriser la dynamisation de la vie locale. Avec près de 18 000 sportifs licenciés dans le département dont la moitié de jeunes de moins de 18 ans, on peut penser que notre politique porte ses fruits. Vivre le Territoire : Le Conseil général développe-t-il une politique spécifique vis-à-vis des jeunes ? Pierre Oser : Notre politique sportive développe effectivement un volet particulier en direction des jeunes et notamment des collégiens, car le sport non seulement véhicule des valeurs éducatives, mais il permet de plus d’agir en matière de santé publique, notamment dans la lutte contre l’obésité. De fait, nos actions visent à inciter les jeunes à découvrir et à bien vivre le sport qui leur convient. L’opération « Un pro dans mon club », que nous avons mise en place en 2008, a favorisé la professionnalisation de l’encadrement dans les clubs. Notre collectivité a également mis à disposition des équipes pédagogiques des collèges des « séjours d’intégration » ; pendant deux jours et demi, sur le site du Malsaucy, les élèves de 6 e apprennent à vivre ensemble, à échanger et à partager à l’occasion d’activités sportives. Ces opérations spécifiques ainsi que la remise de bourses aux jeunes sportifs qui ont établi des performances complètent un dispositif plus large de soutien à l’éducation physique via, par exemple, l’Union nationale du sport scolaire (UNSS). L’intégration des règles, le respect de l’autre et la mise en place d’un capital physique sont des éléments essentiels pour le développement et l’épanouissement des jeunes générations. Nos politiques incitent les jeunes à pratiquer un sport puis à s’y sentir bien. C’est essentiel. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°131 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :