[90] Vivre le Territoire n°131 septembre 2012
[90] Vivre le Territoire n°131 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : la politique sportive menée par le Conseil général s’applique à réunir les conditions favorables au développement de la pratique sportive pour tous, et en particulier chez les plus jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
SOMMAIRE VIVRE LE TERRITOIRE N°131 3. Édito Sérénité et constance dans l’action 4. Événement Tolérance zéro pour les pollutions toxiques 12. Reportage photo L’été du Malsaucy : beau et show ! 14. Micro-trottoir Selon vous, quel est l’intérêt de pratiquer un sport en dehors de l’école ? 25. Agenda Zoom sur l’actualité culturelle et sportive > 25 Agenda du 15 septembre au 15 octobre > 26 et 27 28. Mémoire Naissance du département : un préfet pour le Territoire 29. Jeux Sudoku, échecs et concours 30. Parole des élus Les groupes de l’Assemblée départementale s’expriment 31. Internet Lire, écouter, voir… Les rendez-vous de septembre sur www.cg90.fr Pour recevoir gratuitement ce magazine sur cassette audio, écrivez à : Direction de la Communication, Conseil général du Territoire de Belfort, Place de la Révolution Française, 90020 Belfort Cedex. Tél. 03 84 90 90 05 Enregistrement réalisé par les donneurs de voix de la Bibliothèque sonore de Belfort, 24 rue Deferre. Permanences les mercredis et samedis de 10 h à 11 h 45. Tél. 03 84 21 01 97 2 DOSSIER L’atout sport À retrouver en page 15 À retrouver en page 6 À retrouver en page 24 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Pratiquer un sport lorsque l’on est jeune, c’est se construire un capital santé dont on bénéficiera tout au long de sa vie. C’est également intégrer des valeurs, le goût de l’effort voire celui de la performance. La politique sportive menée par le Conseil général s’applique à réunir les conditions favorables au développement de la pratique sportive pour tous, et en particulier chez les plus jeunes. LE CONSEIL GÉNÉRAL EN ACTIONS 6. Culture : c’est l’heure des contes ! 8. Archives départementales : la mémoire du Territoire 10. Enfance et famille : Adoption : la démarche vers l’agrément 11. Centre de planification et d’éducation familiale : accompagner et informer les jeunes sur la sexualité 11. Cultures collèges : trois collèges habillent les arbres LE TERRITOIRE EN ACTIONS 21. Suarce : l’âne élevé au rang de roi 22. Musiques actuelles : un atout à défendre dans l’Aire urbaine 24. Travailleurs handicapés : accueil et intégration chez Teleperformance 24. Montgolfière : une équipe belfortaine remporte la Coupe des nations vivre le Territoire• Hôtel du Département• Place de la Révolution Française• 90020 Belfort Cedex• Tél. : 03 84 90 90 90• Fax : 03 84 57 06 31• Courriel : conseil.general@cg90.fr• Site Internet : www.cg90.fr• Directeur de la publication : Yves Ackermann• Directeur de la communication : Benoit Roos• Rédacteur en chef : Patrick Fitamant• Coordination : Alain Poncet• Journalistes : Nathalie Gauthier, Jean Hervouët, Pauline Moiret-Brasier, Catherine Robet, Jean-Christophe Tamborini• Photographies : Jean-François Lami, Francis Bouquet, Archives départementales, associations, Samuel Carnovali, Conte et compagnies : DR, Jean-Denis Gitton/FFTA.• Photo de couverture : Jean-François Lami• Réalisation : Scoop Communication• Impression : Schraag• Tirage : 64 000 exemplaires. Magazine imprimé sur papier 100% recyclé.• Dépôt légal n°23-95, ISSN 1259 184 XT VIVRE LE TERRITOIRE N°131
ÉDITO Sérénité et constance dans l’action Madame, Monsieur, Après plus de 100 jours du Gouvernement de Jean-Marc Ayrault, certains voudraient déjà faire les comptes et dresser un bilan de son action. Bien évidemment, comme pour le Conseil général, l’action de la Majorité parlementaire devra se juger sur toute la mandature. C’est bien dans la durée qu’il nous faut élaborer nos politiques publiques et non pas dans des effets d’annonce ou des « coups » à grand renfort de lois circonstancielles et inapplicables comme nous l’avons bien trop souvent connu lors du précédent quinquennat. Car comme le rappelait le Premier Ministre le 22 août : « le redressement du pays, la cohérence d’une politique, ce n’est pas l’agitation permanente ». Si nous devons qualifier l’action du pays, la cohérence d’une nouveau Gouvernement, c’est le politique, ce n’est pas rétablissement de la justice sociale qui l’agitation permanente. est le cœur de l’engagement pris auprès » des Français. L’ampleur de la crise que nous traversons associée à la dégradation des comptes publics provoquée par le précédent Gouvernement, rendent la tâche particulièrement difficile. Mais chacun comprend les efforts nécessaires à effectuer lorsqu’ils sont animés par un souci permanent de justice. « Ainsi, des mesures fiscales urgentes ont été décidées pour faire face à la dégradation des comptes publics : de l’instauration d’une contribution exceptionnelle sur la fortune à la surpression de la défiscalisation des heures supplémentaires ; de la baisse du salaire des membres du gouvernement et du Président de la République au plafonnement de la rémunération des patrons d’entreprises publiques ; du doublement de la taxe sur les transactions financières à l’augmentation de celle sur les stock-options, etc. Ces choix ont permis de mettre en œuvre immédiatement de nombreuses promesses de campagne : du retour à la retraite à 60 ans pour les carrières les plus longues à l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire ; de la création de 1000 nouveaux postes dans l’Éducation nationale à l’apport de 80 000 contrats aidés supplémentaires pour le second semestre 2012 ; de la suppression de la « TVA sociale » à l’encadrement des loyers. Cette dynamique se poursuivra à la rentrée avec des mesures fortes comme la création des emplois d’avenir, d’une banque publique d’investissement ou encore le nouvel acte de décentralisation qui devrait être présenté en décembre et qui Le redressement du concerne particulièrement le Conseil général. Il est en effet indispensable de rétablir des relations contractuelles et confiantes entre l’État et les Départements. La Collectivité doit conserver sa capacité d’action qui lui permet de mener des politiques publiques ambitieuses pour préparer l’avenir. De nombreux projets sont en cours en cette rentrée : la 3 e phase du Techn’hom à Belfort, la redynamisation du Sud Territoire avec le site des Forges à Grandvillars, Optymo 2, la poursuite du réaménagement du Ballon d’Alsace, deux sections de pistes cyclables le long de la FrancoVéloSuisse, de nouveaux travaux dans les collèges, etc. Car c’est dans la constance et la sérénité que la Majorité départementale œuvre, à vos côtés, dans l’intérêt général des habitants du Territoire de Belfort. Bien à vous, LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Yves AckermannPrésident du Conseil général du Territoire de Belfort Lors de la visite de chantier de l’échangeur des Fougerais à Bourogne le 12 juillet 2012 avec le colonel Jean-Michel Lebraud, délégué militaire départemental, et le lieutenant-colonel Jacques Duffy, chef de corps du 1er RA. VIVRE LE TERRITOIRE N°131 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :