[90] Vivre le Territoire n°130 jui/aoû 2012
[90] Vivre le Territoire n°130 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°130 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : un dossier sur le festival des « Eurockéenes » 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
rappel La politique agricole du Conseil général vise à soutenir et accompagner les agriculteurs du Territoire. En 2012, une partie des aides concerne les projets de diversification dans les filières courtes ou l’agritourisme. Les membres du réseau « Bienvenue à la ferme » avec point de vente directe : Ferme SEIDEL, Vescemont : fromage de chèvre frais. Ferme des Échancées, Étueffont : œufs, poulets (entiers, découpes, abats, terrines), poule GAEC Tacquard, Reppe : fruits, légumes, farine de blé, escargots Ferme Altenbach, Suarce : foie gras Ferme Babé, Brebotte : viande bovine sur commande. Ferme du Génival, Bessoncourt : yaourts, crème, beurre, fromages blancs et lait. Élevage des Champs Lambert, Auxelle-Haut : agneaux, veaux, Maraîchage, également ferme pédagogique Ferme des Buis, Vetrigne : terrines de canard, volailles, cerf, saucisses, viandes fumées et autres produits. Retrouvez toutes les coordonnées sur www.cg90.fr Ventes directes à la ferme Des repères pour les « consom’acteurs » Il y a trois mois, le Conseil général réaffirmait son engagement aux côtés du monde agricole à travers la signature d’un nouveau partenariat avec la Chambre d’agriculture du Territoire de Belfort. Cette convention visant à développer des pratiques respectueuses de l’environnement et à encourager le développement des filières courtes (intermédiaire minimumentre le producteur et le consommateur) prend progressivement forme. périurbain. » Parmi les initiatives dans le Territoire, les points de vente directe à la ferme reviennent sur le devant de la scène. « Historiquement, le Territoire de Belfort a toujours entretenu cette tradition du fait de la proximité du tissu périurbain. Aujourd’hui elle a tendance à se redévelopper chez les agriculteurs désireux de mieux valoriser leurs productions auprès d’une clientèle volontaire pour aller à la rencontre de ce terroir », explique « Historiquement, le Territoire de Belfort Pierre Boireau, chef de service Innovation et a toujours entretenu cette qualité à la Chambre tradition du d’Agriculture du fait de la proximité du tissu Territoire de Belfort. Par volonté d’autonomie vis-à-vis de la grande distribution, en complément d’activité ou pour le plaisir de partager leur savoir-faire, une quarantaine d’agriculteurs du 8 vivre le territoire N°130 le magazine du conseil général du territoire de belfort Le Conseil général en actions Les agriculteurs du Territoire de Belfort sont de plus en plus nombreux à se lancer dans la vente directe de leurs produits sur le lieu de production. Une initiative largement encouragée par le Département dans le cadre de sa politique agricole. « Bienvenue à la ferme » Un réseau pour vous servir « Bienvenue à la Ferme » est un réseau national, décliné en régions. Il s’agit d’une marque portée par les Chambres d’agriculture et sous laquelle plusieurs types de prestations sont identifiés. Pour les Produits de la Ferme, les producteurs adhérant au réseau « Bienvenue à la Ferme » respectent une charte de qualité garantissant un suivi et une régularité des techniques de production et de transformation des produits de leur ferme (ingrédients principaux issus de l’exploitation, recettes élaborées par le producteur, règles d’hygiène…). Les producteurs s’engagent également à fournir un accueil de qualité aux clients sur leur lieu de vente et à favoriser les échanges sur leurs pratiques et l’élaboration de leurs produits. La marque « Bienvenue à la Ferme » est également un repère pour les agriculteurs ayant développé des projets d’agritourisme tels que les fermes équestres, fermes pédagogiques, fermes auberges, chambres d’hôtes, camping à la ferme, etc. Territoire procède déjà ainsi. Une initiative allant de pair avec la vente directe sur les foires et les marchés. Engagement qualitatif Le Département mène une politique incitative en cofinançant les investissements liés à certains projets de diversification. De fait, huit producteurs ont déjà bénéficié d’une aide directe. De son côté, la Chambre d’agriculture s’appuie sur son propre label, le réseau national et local « Bienvenue à la ferme », pour garantir la sûreté des produits fermiers et la qualité d’accueil sur le lieu de production (voir encadré). « Cette marque certifie que la production, la transformation et la vente font l’objet d’un même professionnalisme chez les membres du réseau. La motivation des producteurs est pour cela un critère essentiel », souligne Pierre Boireau. Dans une perspective de développement, les deux partenaires réfléchissent à la mise en œuvre de points de vente collectifs, qui faciliteront encore davantage la relation du producteur au consommateur. « Nous sommes à la recherche d’un local en zone périurbaine où établir un point de vente collectif. À terme, le but est de proposer une offre globale et complémentaire où l’acheteur puisse trouver de tout sur place », envisage Jean-Paul Granger, responsable de la cellule agriculture au Conseil général. PMB
Onze producteurs du département adhèrent au réseau Bienvenue à la Ferme. Huit ont établi un point de vente directe de leurs produits dans leur exploitation. Quatre agriculteurs du réseau proposent des prestations de service ou de l’hébergement dans leur exploitation. Muriel Thibaut a développé un point de vente à la Ferme des Buis à Vétrigne. Elle y vend des produits de l’exploitation mais aussi ceux d’autres producteurs locaux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :