[90] Vivre le Territoire n°128 mai 2012
[90] Vivre le Territoire n°128 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°128 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'emploi est une des priorités du Conseil Général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
MÉMOIRE À SAVOIR Avec l’invention des engrais chimiques et le développement de la mécanisation du fauchage, les systèmes d’irrigation devenus inutiles voire gênants ont été peu à peu abandonnés. Les patouillets sont des moulins à eau qui permettent le lavage mécanique des boues d’argile afin d’en libérer le minerai de fer. Les martinets, ou moulin à fer, constituent les prémices de l’industrie métallurgique. L’EAU ET LE TERRITOIRE DE BELFORT Les enjeux de l’irrigation agricole On l’a beaucoup oublié mais les prairies du Territoire de Belfort ont longtemps bénéficié de l’irrigation pour améliorer les rendements agricoles. Pour pallier le manque d’engrais naturel, les prés et pâturages étaient irrigués par une multitude de canaux et rigoles. Jusqu’à la Révolution, les cours d’eau non navigables sont la propriété des seigneurs locaux et dans quelques cas exceptionnels des communautés qui les bordent. L’utilisation de l’eau pour irriguer les prairies est donc contrôlée par les seigneurs. En 1775, la duchesse de Mazarin, toujours très soucieuse de ses droits, fait réaliser un état des prises d’eau pour l’irrigation dans la Savoureuse. 79 prises d’eau avec écluses, vannes et canaux d’irrigation sont dénombrées. Certaines ont été réalisées sans son autorisation. Conflit pour le partage de l’eau À la Révolution, les droits privés sont abolis et des règlements d’eau sont pris par les autorités préfectorales. À partir du milieu du XIX e siècle, le préfet est régulièrement sollicité pour réguler le partage de l’eau. Les conflits résultent de l’industrialisation des rives des 28 VIVRE LE TERRITOIRE N°128 rivières du département. Pour les besoins en énergie des moulins, martinets, huileries et patouillets, de nombreuses prises d’eau sont effectuées sur les rivières locales en concurrençant les canaux d’irrigation. À la demande des industriels locaux (Bornèques, Viellard, Boigeol), les arrêtés pris par le Préfet sont très stricts et plutôt favorables à l’industrie puisqu’il est de règle qu’ils limitent l’usage de l’eau d’irrigation aux heures et jours chômés des usines et moulins. Un débit minimum est garanti aux canaux fournissant l’eau aux moulins et usines. Les syndicats d’irrigation En 1886, un recensement général des syndicats d’irrigation fait état de leur existence dans 20 communes essentiellement dans le sud du département. Dans la plupart des cas le syndicat s’étend sur au moins deux communes. Le plus ancien, à Larivière, date de 1852. Une prise d’eau pour l’irrigation des champs Plan des prises d’eau pour les usines Zeller à Giromagny LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT On dénombre sur les deux bassins du département 4 216 hectares irrigués dont 2 713 par arrosage régulier par prise d’eau. Les syndicats disposent d’un budget propre prélevé sur les propriétaires des terres irriguées. Ce budget sert à l’entretien des systèmes hydrauliques. Les canaux d’irrigation Les prairies sont irriguées par des canaux. Un empierrement dans la rivière permet de détourner une partie de l’eau tout en maintenant un niveau suffisamment élevé en face de la prise d’eau pour que les rigoles d’irrigation soient en eau même en période d’étiage. Des écluses permettent d’ouvrir et de fermer les prises d’eau sur la rivière mais aussi d’alimenter les différents bras d’irrigation à tour de rôle dans les prairies. J-C. T.
JEUX Sudoku Facile 6 9 2 4 8 1 6 7 9 3 4 5 5 8 7 7 3 3 6 4 1 9 8 2 6 4 7 4 7 3 2 6 2 3 Solution du sudoku facile Solution du sudoku moyen 6 2 9 8 7 4 3 1 5 4 7 3 1 5 6 8 2 9 1 5 8 2 3 9 6 4 7 3 6 4 7 1 2 5 9 8 5 8 7 4 9 3 1 6 2 2 9 1 5 6 8 7 3 4 9 4 5 3 8 1 2 7 6 8 1 2 6 4 7 9 5 3 7 3 6 9 2 5 4 8 1 Échecs Où s’initier et jouer aux échecs à Belfort ? Stade Échiquéen Anatoli KARPOV, 34 bis rue André-Parant à Belfort, tous les jours de 14h à 19h (sauf dimanche et lundi). Tél. 03 84 21 52 80 E-mail : technique@belfort-echecs.fr Site web : www.belfort-echecs.fr 3 2 5 4 9 7 8 1 6 1 9 6 8 2 3 5 7 4 7 8 4 6 1 5 3 9 2 9 1 7 5 6 8 2 4 3 5 6 3 2 7 4 9 8 1 8 4 2 9 3 1 6 5 7 6 7 9 1 5 2 4 3 8 4 5 1 3 8 6 7 2 9 2 3 8 7 4 9 1 6 5 Le jeu consiste, en partant des chiffres déjà placés, à remplir la grille de manière que, dans chaque carré de 3 x 3, se retrouvent tous les chiffres une seule fois, de 1 à 9 et sur chaque ligne et colonne de la grille. Moyen 2 3 1 6 1 3 9 5 4 8 4 2 5 6 3 2 7 8 9 1 6 2 8 9 XABCDEFGHY 8-+k+-+-+ (7zppzp-+-zpp'6-+-+-+-+& 5sNQ+-sn-+-% 4-+Pzp-sn-+$ 3tR-+-+lzP-# 8 3 5 7 4 Cette rubrique est assurée par Rémi Legendre, Conseiller 2-zP-+-zP-mK" Technique et Pédagogique du jeu d’échecs pour le Territoire de Belfort. Elle vous présente 2 positions à 1+-+-tR-+- ! combinaison avec, pour chacune d’elles, une légende et une question vous mettant sur la voie. xabcdefghy Batterie sur h7 Le dernier défenseur Les Blancs matent en 4 coups. La batterie aux échecs consiste à mettre deux pièces à même marche sur la même ligne : Dame et Fou sur la diagonale b1-h7 dans notre exemple. Ainsi, elles se soutiennent mutuellement. Si le Cavalier f6 n’était là, les Blancs materaient en 2 coups par Dh7+ puis Dh8. Les Blancs matent en 3 coups. Comme dans le premier diagramme, le Cavalier f6 tient la position, empêchant la batterie d’envahir la position via h7. C’est le dernier défenseur, l’ultime bastion avant la défaite. C’est pourquoi la Dame blanche est prête à se sacrifier pour briser cette défense. Échecs : 9 1 6 1/1.Txf6 ! Dxf6 sur 1…gxf6 ou Txf6 2.Dh7, 3.Dh8 mat 2.Dh7+ Rf8 3.Cd7+ ! ! la pointe, les Blancs contrôlent e7 3…Cxd7 4.Dh8 mat. 2/1.Dxh7+ ! ! Cxh7 2.Fxh7+ Rh8 3.Cg6 mat CONCOURS L’emploi pour objectif 1er prix : Un bon voyage en TGV d’une valeur de 90 euros 2 e prix : Un bon voyage en TGV d’une valeur de 75 euros 3 e prix : Un bon voyage en TGV d’une valeur de 60 euros Et 20 lots Conseil général du Territoire de Belfort La Sempat construit un 1 nouveau bâtiment sur Techn’Hom. De quoi s’agit-il ? a. D’un parking couvert pour le personnel des entreprises b. D’un centre de recherche et de développementc. D’un banc d’essai pour tester une nouvelle turbine à gaz 2 Le Conseil général et la Communauté de communes Sud-Territoire sont à l’origine de la création d’une nouvelle société d’économie mixte. Quel est son nom ? a. La Société locale du Sud-Territoire b. La Société d’économie mixte Sud Développementc. La Société d’aménagement des entreprises du Sud- Territoire Envoyez vos réponses avant le 31 mai 2012 sur www.cg90.fr, rubrique Concours VLT ou sur papier libre, en mentionnant vos nom, prénom, adresse, commune, code postal et téléphone à Vivre le Territoire, direction de la Communication, Hôtel du Département, place de la Révolution Française, 90020 Belfort Cedex Vivre le Territoire N°126 : les réponses au concours « Se chauffer… À quel prix ? » 1-b, 2-b, 3-c, 4-b, 5-a Les gagnants sont : 1er prix : Julia Drode 2 e prix : Mégane Seure 3 e prix : Jean-Paul Seyer L’ensemble immobilier en 3 construction sur le site de la Jonxion comprend… a. Des bureaux, un hôtel-restaurant et un centre d’affaire b. Des bureaux, des hangars de stockage et une zone d’affrètementc. Seulement des bureaux En Suisse, où le groupe 4 Swatch construit-il une nouvelle usine ? a. À Boncourt b. À Porrentruyc. À Bienne Les gagnants des 20 lots Conseil général : Renée Ehret, Alain Evrard, Katia Friez, Denis Gerardin, Charlie Gouin, Laurence Grosjean, Liliane Hérard, Clément Jolivalt, Sandrine Speck, Ilona Bouvier, Christelle Capitaine, Monique Castanier, Pascal Arnold, Eric Castillon, Samia Daasa, Laurence Dechambenoît, Régine Mouchet, Christian Philippe, Delphine Prince, Lucien Reiniche. 5 Quel site industriel consacré à la métallurgie est le plus ancien de France ? a. La ZI des Forges à Grandvillars b. Le site des Fontenelles à Beaucourtc. Le Technoparc de Delle VIVRE LE TERRITOIRE N°128 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :