[90] Vivre le Territoire n°127 avril 2012
[90] Vivre le Territoire n°127 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil général, à travers son nouveau schéma départemental en faveur des personnes handicapées adultes, va encore plus loin en cherchant pour chaque personne concernée et sa famille des réponses personnalisées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
dossier Personnes handicapées : l’autonomie pour projet Le regard de la société sur le handicap a profondément changé. En témoignent les efforts réalisés par les pouvoirs publics pour répondre aux besoins des personnes concernées et leur rendre plus accessibles la formation, l’insertion professionnelle, le logement, les transports, les loisirs… Le Conseil général, à travers son nouveau Schéma départemental en faveur des personnes handicapées adultes, va encore plus loin en cherchant pour chaque personne concernée et sa famille des réponses personnalisées. La dernière étude nationale réalisée par l’Insee et l’Inserm* a démontré que le handicap concerne des populations très différentes, avec des besoins hétérogènes selon la nature et le degré de handicap. De la difficulté à monter un escalier à la déficience intellectuelle légère jusqu’aux handicaps les plus lourds, environ 12 millions de personnes seraient concernées en France. Si l’on élargit à l’entourage et à la famille, le Territoire de Belfort compte près de 20% de sa population confrontée au handicap. Dès la mise en œuvre de la loi de 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le Département, en charge de l’accompagnement social des adultes, a défini avec l’ensemble de ses partenaires des objectifs et des actions concrètes à mettre en œuvre. De nouveaux objectifs pour les années à venir Le premier Schéma départemental des personnes handicapées adultes 2007-2011 a permis d’aboutir à des solutions nouvelles et supplémentaires de prises en charge. « Le Territoire de Belfort a notamment rattrapé son retard en matière d’accueil en établissement, précise Françoise Dro, à la tête de la direction des personnes handicapées au Conseil général. De nouvelles places ont été ouvertes en foyer d’hébergement, en foyer de vie et en foyer médicalisé. » Le Département est également à l’origine de la création d’une section d’accueil à temps partagé, une réponse innovante pour les personnes qui travaillent à mi-temps dans un atelier protégé (lire page 19). Aujourd’hui, les enjeux ont évolué et les personnes handicapées aspirent à plus d’autonomie. « L’accessibilité est la notion fondamentale qui guide la politique départementale en faveur des personnes handicapées », poursuit la directrice. Une notion qui concerne désormais tous les handicaps, sensoriels, psychiques ou intellectuels, alors que les textes antérieurs à 2005 envisageaient 16 vivre le territoire N°127 le magazine du conseil général du territoire de belfort l’accessibilité presque exclusivement sous l’angle des personnes à mobilité réduite (PMR). Le nouveau Schéma « Une attention toute particulière est portée aux aidants familiaux et aux proches pour leur proposer » des solutions de répit. départemental, qui couvre la période 2012- 2016, vise donc à optimiser les différentes réponses tout en renforçant l’accès à la vie sociale, à l’emploi des jeunes ou encore aux logements adaptés. Une attention toute particulière est portée aux aidants familiaux et aux proches afin de leur proposer des solutions Pour compenser le handicap et aider les personnes à vivre de façon plus autonome, le Conseil général a mis en place des dispositifs adaptés à chaque cas particulier, tels que l’adaptation technique du logement.
de répit telles que l’accueil temporaire en établissement, ou encore l’accueil au sein d’un service d’accompagnement et d’activité de jour (SAAJ). Un lieu unique pour toutes les questions Présidée par le Conseil général, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est la traduction de cette volonté de mieux prendre en compte les besoins de la personne et de sa famille. Elle réunit de nombreux professionnels, comme des ergothérapeutes, des assistantes sociales, des conseillers emplois (lire page 19) ou encore des référents sports et culture (lire page 20). Véritable porte d’entrée vers l’accès aux droits, la MDPH délivre notamment les cartes de priorité, la Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou encore les Allocations adulte (AAH) et enfant handicapés (AEEH). Elle informe et oriente vers les différents services médico-sociaux, tels que les foyers et les services d’accueil (lire page 18), et surtout elle élabore un véritable projet de vie qui prend en compte les aspirations des personnes et de leur famille en fonction de la nature, du degré de handicap et de son évolution. Les propositions intègrent non seulement les besoins quotidiens, dont la Prestation de compensation du handicap (PCH) financée par le Conseil général est le principal outil (lire page 18), mais également les loisirs, le sport, la culture, l’emploi. L’accessibilité à tout et pour tous s’envisage dès lors comme un objectif partagé pour la reconnaissance de la pleine citoyenneté des personnes handicapées. CR * « Handicaps, incapacités, dépendance » réalisée entre 1996 et 2001, Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Contact MDPH Maison de l’Autonomie Centre des 4 As – Rue de l’As de Carreau à Belfort Tél. 03 70 04 89 89 Retrouvez le Schéma départemental en faveur des personnes handicapées 2012-2016 sur www.cg90.fr Le dossier Personnes handicapées : l’autonomie pour projet 2 questions à… Daniel Feurtey, vice-président du Conseil général en charge des personnes handicapées. Vivre le Territoire : La politique du Conseil général en faveur des personnes handicapées vise à favoriser leur autonomie. Où en est-on aujourd’hui dans le Territoire de Belfort ? Quelles ont été les principales avancées en ce domaine ? Daniel Feurtey : Nous pouvons être satisfaits du bilan de l’action départementale en ce domaine au cours des dix dernières années. La création, en 2006, de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), présidée par le Conseil général, et l’adoption en 2007 du premier Schéma départemental en faveur des personnes handicapées adultes ont permis d’améliorer la prise en charge des besoins de chacun. La Prestation de compensation du handicap (PCH) a évolué de façon très dynamique dans le Territoire. Nous avons un taux de couverture largement supérieur à la moyenne nationale. Cette évolution témoigne de la volonté du Conseil général d’offrir aux personnes handicapées un soutien à domicile de qualité. L’accompagnement de celles-ci dans l’adaptation de leur logement, la recherche d’un emploi, l’accès à des loisirs sportifs ou culturels s’est aussi fortement développé. L’offre d’accueil a également progressé avec la création de 80 places supplémentaires en établissement. Cette réussite est collective. Si le Département est fortement impliqué, nos actions s’articulent avec celles des nombreux partenaires étatiques et associatifs. Nous pouvons déplorer toutefois le non-aboutissement du débat national sur la dépendance pour des raisons liées à la crise économique. Les problématiques rencontrées au quotidien par les personnes handicapées ne peuvent attendre. Vivre le Territoire : Le Conseil général vient d’établir un nouveau schéma départemental en faveur des personnes handicapées. Que peuvent attendre les personnes concernées et leurs proches de cet engagement de la collectivité ? Daniel Feurtey : Le Conseil général a souhaité conforter le travail engagé par un second schéma couvrant la période 2012-2016. Historiquement et trop souvent encore aujourd’hui, le projet de vie des personnes handicapées se construit autour de l’entraide familiale et caritative. Il s’agit à présent de leur offrir les moyens de faire évoluer leur parcours de vie. Parmi les objectifs que nous nous sommes fixés, le premier vise à adapter l’offre aux demandes spécifiques en créant les passerelles nécessaires. La création de places en Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) sur les territoires de Montbéliard et Belfort et en direction des traumatisés crâniens et des handicapés psychiques en sera un exemple, l’appel à projets prévoyant une ouverture au cours du semestre prochain. Les partenariats avec les acteurs économiques seront par ailleurs renforcés afin de favoriser l’insertion professionnelle. À ce jour, 400 personnes reconnues handicapées sont demandeuses d’emploi dans le Territoire. Des solutions de répit pour les aidants familiaux, souvent mis à rude épreuve, seront également développées. Enfin, une réflexion sur la prise en charge des personnes handicapées vieillissantes est engagée. Des actions transversales impliquant les acteurs du soin, du handicap et de la gérontologie sont étudiées. C’est notamment pour offrir des réponses globales et adaptées que l’actualisation de ce schéma s’est faite de façon concomitante avec celui en faveur des personnes âgées. En somme, avec ce nouveau schéma, nous poursuivons nos efforts pour donner aux personnes handicapées toute la place qui leur revient dans notre société. le magazine du conseil général du territoire de belfort vivre le territoire N°127 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :