[90] Vivre le Territoire n°122 octobre 2011
[90] Vivre le Territoire n°122 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°122 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : en façonnant le paysage du Territoire de Belfort et en aidant les familles à se loger, l’Office a accompagné les habitants du département.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
SOMMAIRE Vivre le territoire N°122 Édito Le mépris > 3 TGV Rhin-Rhône J -2 mois > 4 et 5 Reportage photo Environnement : ces espaces aux espèces remarquables > 12 et 13 Micro-trottoir Le logement social... Qu’en pensez-vous ? > 14 Agenda Zoom sur l’actualité culturelle et sportive > 25 Agenda du 15 octobre au 15 novembre > 26 et 27 Mémoire Les premières réalisations de l’office HLM dans le Territoire de Belfort > 28 Jeux Sudoku, échecs et concours > 29 Parole des élus Les groupes de l’Assemblée départementale s’expriment > 30 Internet Lire, écouter, voir… Les rendez-vous de septembre sur www.cg90.fr > 31 2 Pour recevoir gratuitement ce magazine sur cassette audio, écrivez à : Direction de la Communication, Conseil général du Territoire de Belfort, Place de la Révolution française, 90020 Belfort Cedex. Tél. 03 84 90 90 05. Enregistrement réalisé par les donneurs de voix de la Bibliothèque sonore de Belfort, 24 rue Deferre. Permanences les mercredis et samedis de 10 h à 11 h 45. Tél. 03 84 21 01 97 DOSSIER 90 ans au service du logement À retrouver en page 15 À retrouver en page 6 À retrouver en page 22 vivre le Territoire• Hôtel du Département• Place de la Révolution Française• 90020 Belfort Cedex• Tél. : 03 84 90 90 90• Fax : 03 84 57 06 31• Courriel : conseil.general@cg90.fr• Site internet : www.cg90.fr• Directeur de la publication : Yves Ackermann• Directeur de la communication : Benoit Roos• Rédacteur en chef : Patrick Fitamant• Coordination : Alain Poncet• Journalistes : Nathalie Gauthier, Christel Jourdan, Catherine Robet, Jean-Christophe Tamborini• Photographies : Jean-François Lami, Samuel Carnovali, Francis Bouquet, Archives départementales, Associations, Festival du conte : DR, SNCF, CCNFCB, Office des ponts et chaussées dans cantons de Berne et du Jura, Territoire habitat, Eugène Isaline, S.Marbach etL.Schwebel, Conservatoire botanique, mairie de Porrentruy, photothèque Territoire de Belfort, Laurent Pabisiak..• Photo de couverture : Jean-François Lami• Réalisation : Scoop Communication• Impression : Schraag• Tirage : 64 000 exemplaires. Magazine imprimé sur papier 100% recyclé.• Dépôt légal n°23-95, ISSN 1259 184 XT vivre le territoire N°122 le magazine du conseil général du territoire de belfort En façonnant le paysage du Territoire de Belfort et en aidant les familles à se loger, l’Office a accompagné les habitants du département, pendant plusieurs décennies d’une histoire parsemée d’épisodes douloureux ou pour le moins marquant. Un passé ponctué de grandes réussites et de chantiers parfois spectaculaires. Une expérience sur laquelle il s’appuie pour répondre aux aspirations et aux évolutions actuelles. Le Conseil général en actions 6. Conte et compagnies : ils aiment ! 8. Cure de jouvence pour le Parc technologique 10. Installés à la 22 e fenêtre, ils veillent sur Belfort 11. Maison du tourisme : Bienvenue dans le Territoire de Belfort ! 11. Ligne Belfort-Delle : le débroussaillage, tout un symbole ! Le Territoire en actions 21. Sportissimo : Tenue sportive exigée ! 22. L’autoroute Transjurane ouvre la voie 24. Talents d’artisan : le salon fête ses 10 ans 24. Talents des cités : un jeune entrepreneur belfortain lauréat national
édito Le mépris Madame, Monsieur, Les résultats des élections sénatoriales du 25 septembre illustrent à quel point le fossé s’est creusé entre l’État et les collectivités dans notre pays. Alors que l’alternance politique dans la Haute assemblée, représentante des territoires, paraissait impossible, le Gouvernement aura réussi l’exploit en cinq ans de se mettre à dos la grande majorité des élus locaux. Comme nombre de mes collègues, je n’ai cessé, depuis cinq ans, de condamner la stigmatisation permanente de l’action des collectivités locales par un Gouvernement méprisant et dogmatique. Comité Balladur, réforme fiscale, réforme des collectivités, lois de finances successives… ; tous ces projets remettent en cause les vertus de la décentralisation initiée par François Mitterrand en 1982. Il ne s’agit pas seulement d’un débat technique ou financier, auquel on essaye souvent de le restreindre, mais d’un véritable choix de société entre l’exercice solitaire d’un pouvoir centralisé et une démocratie de proximité dynamique et efficace. Le débat de l’élection présidentielle qui s’ouvre désormais va nous permettre de trancher entre ces deux visions de l’évolution institutionnelle et démocratique de notre pays. Il est essentiel et on ne peut le limiter à la rigueur budgétaire. En effet, comment croire aujourd’hui un Gouvernement chantre de l’austérité alors qu’il n’a cessé de dilapider les rentrées fiscales en début de mandat, avec notamment les cadeaux aux plus aisés « Un véritable choix de société entre l’exercice solitaire d’un pouvoir centralisé et une démocratie de proximité dynamique et efficace. » tels que le bouclier fiscal. Aujourd’hui il tente de rattraper ses erreurs stratégiques en augmentant les taxes de toutes sortes et bien sûr payées par tous sans distinction de revenu. Certaines sont particulièrement loufoques comme la « taxe soda » ou celle heureusement annulée sur les entrées dans les parcs d’attraction. Mais d’autres sont scandaleusement injustes comme la nouvelle taxe sur les mutuelles qui va renchérir le coût de la santé pour les Français ou encore la taxe sur les HLM dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler. Le dossier de ce numéro de Vivre le Territoire est justement consacré au logement social et à l’action des collectivités pour améliorer concrètement le quotidien des habitants. Cette nouvelle taxe sur les loyers (1,5 million d’euros minimum par an pour Territoire habitat) va encore une fois gravement mettre à mal le budget d’un organisme public local et de ses locataires. L’État ne peut plus poursuivre cette relation de défiance et de pression permanente sur les collectivités locales et leurs élus. L’avenir du service public et de la démocratie locale est en jeu ; ce sera aux citoyens de trancher. Bien à vous, le magazine du conseil général du territoire de belfort Yves AckermannPrésident du Conseil général du Territoire de Belfort Yves Ackermann, lors de la remise des prix du semimarathon du Lion, le 25 septembre 2011 vivre le territoire N°122 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :