[90] Vivre le Territoire n°121 septembre 2011
[90] Vivre le Territoire n°121 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°121 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée scolaire, la vie au collège...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Le Conseil général en actions à savoir Le projet Techn’hom III comprend également la destruction de bâtiments obsolètes, la rénovation et la réorganisation d’anciens bâtiments ainsi que la production d’environ 2 000 m² de bureaux qui accueilleront les personnels d’ingénierie de la nouvelle ligne de production de turbines à cycle combiné (gaz, solaire et éolien). En chiffres Les trois grands donneurs d’ordres de la filière énergie que sont Alstom Power, General Electric et Converteam, génèrent 7 500 emplois salariés dans l’Aire urbaine. Parmi ces emplois, 4 300 correspondent aux effectifs salariés de ces derniers et 1 400 sont générés indirectement par les commandes passées aux fournisseurs, sous-traitants ou autres prestataires. S’y ajoutent 1 800 emplois induits, liés à la consommation des salariés, directs et indirects, et de leurs familles. (Source : Insee 2011.) Industrie La « turbine verte » sera fabriquée dans le Territoire Le Conseil général, à travers la SEMPAT (Société patrimoniale du Territoire de Belfort), se mobilise à nouveau pour accompagner les projets industriels. Un bâtiment neuf sera ainsi construit sur Techn’hom pour tester la nouvelle turbine de General Electric. Il y a quelques mois, General Electric prenait une décision particulièrement positive pour le développement économique du Territoire. Une nouvelle turbine à gaz de très grande puissance sera fabriquée dans les usines de Belfort. Elle sera notamment capable de fonctionner aux énergies solaires et éoliennes. De par sa taille et son poids, cette turbine « verte » – de son vrai nom 9FB.05 – ne pourra toutefois pas être testée dans le centre d’essais habituel. Seule solution pour assurer sa production à Belfort : construire un nouveau bâtiment sur Techn’hom. La SEMPAT, société d’économie mixte pour la gestion de l’immobilier d’entreprise, dont le Conseil général est le premier actionnaire, sera le garant de cette réalisation. Techn’hom III La décision de localiser à Belfort la fabrication de cette turbine de dernière génération n’aurait peut-être pas été prise sans le rachat par la Sempat en 2010 des locaux de production de GE qui appartenaient historiquement à Alstom. « Cela a permis de libérer le groupe d’une situation de dépendance vis-à-vis d’un concurrent, explique Michel Estienne, directeur général adjoint au Conseil général chargé du développement local. Elle peut ainsi jouer pleinement son rôle de gestionnaire et réaliser les investissements immobiliers nécessaires. » L’engagement de l’organisme semipublic s’inscrit dans un projet plus global de transformation qualitative du site industriel. « C’est une nouvelle étape dans l’évolution du parc d’activité qui pourrait être qualifiée de Techn’hom III », commente le directeur général adjoint. Il y sera également question de la réalisation d’un nouveau concept d’usine de cogénération qui alimentera de façon plus performante et plus économique les entreprises du site en électricité et en chauffage. Pour répondre à ces nouveaux enjeux, la SEMPAT bénéficie d’une augmentation de capital à laquelle le Conseil général a souscrit. « Une grande partie de ces investissements sera amortie par les loyers perçus, poursuit Michel Estienne. Je rappelle que GE a signé un bail locatif de quinze ans. » Un partenariat bien rodé Depuis sa création par le Conseil général, la SEMPAT est un exemple réussi de partenariat entre le public et le privé. L’économie mixte est notamment à l’origine de l’installation du « La turbine « verte » fait partie d’un tout nouveau concept de centrales électriques, baptisées FlexEfficiency 50. » 6 vivre le territoire N°121 le magazine du conseil général du territoire de belfort siège européen de GE Energy dans des bâtiments acquis par le Conseil général et entièrement rénovés par la Sempat. Plus récemment, elle a permis la création d’un nouveau centre technologique et d’ingénierie, inauguré en 2009, dans lequel GE a regroupé 300 ingénieurs et techniciens. « C’est d’ailleurs là qu’est née la turbine « verte », qui fait partie d’un tout nouveau concept de centrales électriques, baptisées FlexEfficiency 50, ajoute Michel Estienne. Mais la SEMPAT ne privilégie aucune entreprise. Son action en matière d’immobilier vise à pérenniser l’activité au Techn’hom. » C’est ainsi qu’elle a construit le nouveau centre technologique d’Alstom Power Plant à Cravanche, un bâtiment neuf aux normes HQE (haute qualité environnementale). Ce qui réjouit le directeur général adjoint : « La construction d’un nouveau bâtiment sur un parc industriel est un signe économique très positif. » Le bâtiment qui accueillera le banc d’essai de la nouvelle turbine à gaz 9FB.05 vient le confirmer. CR
Interview de Ricardo Cordoba, président de GE Energy Europe et Afrique du Nord Combien de salariés sont employés chez GE Belfort actuellement ? La naissance de nouveaux projets, tel que la Flex Efficiency 50 estelle un facteur d’emploi ? GE Energy est un acteur clef du bassin belfortain, puisque la société y emploie environ 2 000 collaborateurs. GE Energy et Belfort, c’est une longue histoire, débutée à la fin des années 50, date des premières turbines à gaz conçues sur le site sous licence GE. Depuis, GE Energy n’a cessé d’y développer son activité et d’asseoir sa présence. L’annonce mondiale d’une nouvelle centrale électrique révolutionnaire, dont la turbine à gaz sera produite à Belfort, est un facteur positif pour la continuité de l’activité de production à Belfort et Bourogne dans les années à venir. En quoi la FlexEfficiency 50 répond aux préoccupations actuelles en termes de développement durable ? La centrale FlexEfficiency 50 est la première centrale électrique à cycle combiné qui s’adapte au développement des énergies vertes, qu’il s’agisse d’éolien ou de solaire. Le vent ne soufflant pas toujours et le soleil ne brillant pas toujours, la production issue du renouvelable s’avère extrêmement cyclique. Afin de compenser ces cycles, il a fallu imaginer une turbine « flexible », c’est-à-dire pouvant adapter sa production en temps réel. Cela n’existait pas auparavant et il s’agit en soit d’une révolution sur le marché de l’énergie. Une nouvelle ligne de production pour la turbine 9FB.05 va être installée dans les locaux de General Electric, tandis qu’un bâtiment neuf sera construit pour tester la machine en configuration réelle. Cela ne parle pas à tous, mais sachez que le cycle combiné présent dans cette centrale produira de l’électricité à moindre coût, mais surtout de manière plus propre. Comment qualifieriez-vous le partenariat existant entre GE et la Sempat ? La SEMPAT est un partenaire privilégié qui a su développer à Belfort un environnement industriel propice à notre succès, en l’occurrence Techn’Hom. La mise à disposition de locaux de dernière génération – notamment le centre technologique – mais également les services disponibles sur site (crèche, restauration, commerces, centres sportifs) en sont des exemples. En quoi ce partenariat avec les collectivités locales est-il si important pour un groupe industriel international tel que GE ? Le partenariat exemplaire avec les acteurs publics locaux – SEMPAT, Département, Région, État – qui ont su favoriser notre implantation et le développement de nos activités, a contribué à notre croissance économique. Il s’agit d’un contrat gagnant-gagnant que tous les acteurs du Territoire de Belfort ont très bien compris. Notre succès commercial favorise l’emploi et la croissance de la région. Nous travaillons main dans la main. Belfort est devenu le siège européen de GE Energy et nous y produirons les turbines de demain. Quelle fierté pour le Franc-Comtois que je suis ! le magazine du conseil général du territoire de belfort vivre le territoire N°121 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :