[90] Vivre le Territoire n°121 septembre 2011
[90] Vivre le Territoire n°121 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°121 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée scolaire, la vie au collège...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Tendances estivales Tant durant le printemps ensoleillé que pendant le mois de juillet pluvieux, les activités et sites culturels ont eu la cote. En juin 2011, la Citadelle de Belfort a accueilli 10 269 visiteurs contre 4 464 à la même période en 2010. Le petit train touristique géré depuis cette année par la Maison du tourisme connaît également une nette augmentation de fréquentation (+ 61%). En chiffres En 2010, le nombre de nuitées touristiques s’élève à 1,29 million. Les dépenses des touristes par an dans le département sont estimées à 48,7 M €. Le tourisme dans le Territoire génère 1 100 emplois directs (2008). contacts Maison du tourisme de Belfort et du Territoire de Belfort 2 bis, rue Clemenceau 90000 Belfort Tél : 03 84 55 90 90 www.belfort-tourisme.com Territoire de Belfort Un nouvel élan pour le tourisme Belfort Tourisme, territoire d’énergies. Que cachent le nouveau nom et la nouvelle image du tourisme belfortain ? Le point sur la dynamique impulsée par la Maison du tourisme de Belfort et son Territoire. Le Territoire de Belfort accueille neuf fois l’équivalent de sa population lors d’une année. Principalement des visiteurs venus pour affaires mais aussi une clientèle de proximité familiale (Grand Est, Benelux et Allemagne) ainsi que de nombreux groupes. Ils passent un week-end ou un court séjour dans le département, « Le Territoire de Belfort accueille neuf fois sa population sur une année. » curieux de patrimoine et avides de « nature ». « L’atout principal du Territoire est, du fait de sa concentration, la facilité qu’il offre à allier un séjour patrimonial et urbain à du tourisme vert » explique Fabrice Cavillon, directeur de la Maison du tourisme. Des offres clés en main Depuis deux ans, la structure, créée à l’initiative du Conseil général et de la Ville de Belfort qui sont aussi ses principaux financeurs, impulse une nouvelle dynamique qui n’est pas passée inaperçue. Campagne d’affichage en 2010 et 2011, nouveau magazine annuel de découverte de la destination, nouvelle carte et dépliant touristique, mais aussi nouveau site internet trilingue (français, anglais, allemand)… le Territoire se donne une nouvelle image, « plus moderne, plus interactive, plus attractive. Nous poursuivons notre vocation qui est de contribuer au dynamisme touristique du Territoire de Belfort avec l’ambition de développer la fréquentation et ses retombées économiques dans le département ». Pour cela, la Maison du tourisme s’est dotée des moyens humains et des outils adaptés. À commencer par une centrale de réservation. « Il s’agit d’un outil permettant de centraliser les réservations clients et les relations avec les prestataires. Le logiciel permet en temps réel de connaître les disponibilités et de réserver en toute sécurité. » La Maison du tourisme, via son bureau des congrès, nouvelle entité opérationnelle depuis un an, trouve là un outil professionnel qui lui permet de proposer aux entreprises des offres clés en main pour leurs séminaires, congrès ou journées de travail. 10 vivre le territoire N°121 le magazine du conseil général du territoire de belfort Le Territoire compte deux sites touristiques phares : le Ballon d’Alsace et la Citadelle de Belfort. À la recherche de nouveaux clients Cette nouvelle centrale a également permis la création d’un outil de réservation en ligne à destination des touristes. En quelques clics sur le site www.belforttourisme.com, on vérifie les disponibilités et procède à la réservation. « Nous espérons d’ici 2013 réaliser 25% du chiffre d’affaires commercial par le biais d’internet. » Dès la rentrée prochaine, la Maison du tourisme entre dans une phase de conquête de nouveaux clients. « Nous allons démarcher au national. » La structure vient d’intégrer le club « Destination groupes France » qui lui permet d’accéder à un réseau de près de 8 000 adresses de tour-opérateurs, autocaristes ou encore agences de voyage. « On nous envie le nombre et la qualité des événements (Eurockéennes, Fimu, marché aux puces, triathlon, etc.) qu’accueille le département. Nous avons ainsi toujours une actualité à proposer ! » Le prochain aura lieu les 17 et 18 septembre avec la grande fête des 130 ans du Lion de Belfort. Trois mois plus tard, ce sera l’arrivée du TGV, à laquelle se préparent activement la Maison du tourisme et ses partenaires. CJ
Coopération internationale Chantiers jeunes franco-allemands Du 22 au 31 octobre prochains, 12 jeunes Allemands, garçons et filles, de 18 à 25 ans seront accueillis dans le Territoire de Belfort pour participer à un chantier jeune. Il s’agit de la deuxième phase d’un projet d’échange mis en place entre le Conseil général du Territoire de Belfort et le Landkreis du Harz en direction de jeunes en difficulté, sans qualification ni diplôme mais volontaires pour s’insérer professionnellement. Leur mission : effectuer des repérages et recenser des données (dénivelé, accessibilité…) qui serviront à baliser les sentiers de randonnée autour du Malsaucy. En mai dernier, 12 Français étaient partis en Allemagne réaliser des travaux de maintenance dans le jardin animalier de Westerhausen. Deux structures d’insertion sont engagées dans cette opération, soutenue financièrement par l’Ofaj (Office franco-allemand de la jeunesse), de part et d’autre de la frontière : l’Epide (Établissement public d’insertion de la défense) à Belfort et son homologue allemand, le VHS - Bildungswerk. La participation à cet échange est une belle opportunité pour les jeunes. Les réactions enthousiastes à leur retour le prouvent : « J’ai appris à connaître d’autres gens et un pays qui n’est pas le nôtre », « Travailler avec des Allemands m’a donné du stress au début, puis j’ai appris à les connaître et cela m’a donné confiance en moi » … Outre la pratique de certains métiers et la découverte d’un pays, ils se familiarisent avec une langue étrangère et s’ouvrent à une culture différente. Un tremplin vers une insertion dans le monde du travail. NG le magazine du conseil général du territoire de belfort Le conseil général en actions Contact EPIDE (Établissement public d’insertion de la défense) Avenue de la Miotte BP 40145 90003 Belfort Cedex Tél : 03 84 90 13 28 Courriel : philippe.parisot@epide.fr Transport de paille Une aide exceptionnelle aux agriculteurs du Territoire de Belfort Les faibles précipitations de l’hiver et la sécheresse du printemps ont réduit presque à néant les stocks de fourrage des éleveurs en France. Le Territoire de Belfort n’a pas été épargné. « Les exploitations dans notre département sont quasiment toutes en polyculture-élevage (elles associent plusieurs cultures et un ou plusieurs élevages sur une même exploitation,ndlr). Elles sont une centaine à avoir été touchées par la pénurie de paille ou de foin », explique Jean-Paul Granger, responsable de la Cellule agriculture et gestion de l’espace à la Direction de l’environnement du Conseil général. Cette pénurie a immédiatement entraîné des spéculations sur le transport, faisant grimper les tarifs de manière vertigineuse. Pour enrayer le processus, la FRSEA (Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles) a groupé les commandes et pris contact avec le département de la Marne qui dispose de fourrage et qui n’est pas trop éloigné. « Le Conseil général a été saisi par la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles), la Chambre d’agriculture et les Jeunes Agriculteurs pour prendre en charge une partie du coût du transport. Les élus ont décidé d’en financer la moitié avec la Région Franche- Comté. Pour le Territoire de Belfort, cela représente un budget de 6 500 € pour chacune des collectivités. » L’autre moitié est financée par les exploitants agricoles. Une aide exceptionnelle qui vient en complément du programme départemental agricole que met en œuvre chaque année le Conseil général.. NG Contact Direction de l’environnement Cellule agriculture et gestion de l’espace 39, faubourg de Montbéliard 90000 Belfort Tél : 03 84 90 93 41 Courriel : jean-paul.granger@cg90.fr vivre le territoire N°121 11 Les jeunes Français ont aménagé un abri pour les animaux et réparé des barrières de protection lors de leur séjour en Allemagne. En ChiffreS 21 000 tonnes de paille sont nécessaires aux éleveurs de bétail en Franche-Comté. Les besoins pour le Territoire de Belfort s’élèvent à 500 tonnes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :