[90] Vivre le Territoire n°120 jui/aoû 2011
[90] Vivre le Territoire n°120 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°120 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : après la pause Eurockéennes, le site du Malsaucy, propriété du Conseil général, reprend son rythme estival. Plage, baignade, activités nautiques, sportives, cinéma en plein air et animations culturelles vont faire de cet écrin naturel la destination phare de l’été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
À savoir La liste des structures d’aide à domicile est disponible auprès de la Maison de l’autonomie. Fatima Hamaza, auxiliaire de vie, se rend au domicile d’Odette Schubhan, 88 ans, quatre à six jours par semaine depuis huit ans. Elle lui prépare le petit déjeuner, l’aide à faire sa toilette, à s’habiller et entretient son appartement. Associations d’aide à domicile Des services et des métiers fragilisés Les associations d’aide à domicile mettent en place les services qui permettent aux personnes âgées dépendantes de rester chez elles dans de bonnes conditions. Ce soutien plébiscité par les aînés du Territoire est mis à mal par les dernières réformes gouvernementales. Colette Bazard, directrice de l’association Le Val d’Or : « Un secteur en difficultés » « Les mesures du plan Borloo de 2005, et notamment l’ouverture du marché de l’aide à domicile à la concurrence et la mise en place du chèque emploi-service universel (CESU), ajoutées à la crise économique, avaient déjà bien fragilisé les associations de services à la personne. Nous avons été amenés à augmenter les coûts des interventions qui sont devenus bien supérieurs à la référence APA (18,80 € depuis le 1er mai 2011,ndlr). Les personnes doivent, dès lors, compenser par leurs propres moyens. Seulement, certaines n’en ont pas la possibilité. Dans ce contexte, nous avons du mal à comprendre que le gouvernement ait décidé tout de même la suppression, en 2011, de l’exonération des cotisations patronales de sécurité sociale pour les services à la personne. Elle engendre des dépenses supplémentaires estimées à 405 000 € pour l’ensemble des associations départementales. Cette décision gouvernementale met à mal nos structures qui pourtant créent des emplois et participent aux conditions du bien-vieillir. » Dans le Territoire de Belfort, 90% des personnes âgées en perte d’autonomie utilisent l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) versée par le Conseil général, pour faire appel aux associations d’aide à domicile. Au nombre de sept dans le département, plus un service géré par le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Belfort, ces structures détiennent l’agrément Qualité, obligatoire pour assurer des services destinés à un public fragile. « L’emploi d’une aide à domicile par le biais d’une association est le mode d’intervention le plus courant et le plus sécurisé. La structure assure la gestion des contrats, le versement du salaire et est en mesure de proposer une autre personne si celle-ci ne convient pas », explique Françoise Dro, directrice des personnes âgées et des personnes handicapées au Conseil général. Dans le Territoire, 1 200 aînés dépendent de 10 vivre le territoire N°120 le magazine du conseil général du territoire de belfort leurs interventions. Aide ménagère, auxiliaire de vie sociale ou assistante de vie les aident à accomplir les actes de la vie ordinaire : le lever, le coucher, la toilette, la préparation et la prise des repas. Elles peuvent également prendre en charge les démarches administratives, les sorties, les courses, etc. Le Département est l’un des principaux financeurs Le Conseil général veille à la qualité des services proposés en accompagnant les associations dans leurs démarches de certification, ou en les aidant à financer des formations. Mais surtout, le Département est l’un des principaux financeurs des aides à domicile. « Selon qu’il s’agisse d’une personne âgée ou handicapée, l’intervention est financée via l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou la prestation de compensation du handicap (PCH). » Cumulé aux aides de la Caisse d’allocations familiales et de la Caisse primaire d’assurance maladie, ces financements représentent jusqu’à 90% du budget de fonctionnement des associations. « La part des usagers est donc très réduite. » Face à la crise importante que traverse le secteur (lire l’encadré), « le Département s’efforce de garantir les emplois et la continuité des plans d’aide aux personnes dépendantes ». Car rien ne peut remplacer les aides humaines. CJ contact Maison de l’autonomie Service des Personnes âgées Tél. 03 70 04 89 00 Maison départementale des Personnes handicapées Tél. 03 70 04 89 89
Maison de l’environnement L’été au jardin Implanté au cœur des jardins ouvriers du Parc de la Douce à Belfort, le jardin de la Douce est un lieu unique où l’on peut apprendre toutes les techniques de jardinage au naturel. Les ateliers proposés par la Maison de l’environnement, de mai à septembre, rencontrent un énorme succès. Le programme 2011 a pour objectif d’intéresser les passionnés de jardinage et de techniques naturelles à la botanique en leur faisant découvrir la diversité de la flore locale et ses vertus. Cet été, deux dates sont proposées pour comprendre comment fonctionne une litière forestière afin de réussir son compost. Le 19 juillet, Josiane Goepfert, chroniqueuse aux « Quatre saisons du jardinage » et spécialiste du jardinage biologique, partagera ses secrets pour obtenir un bon compost à partir de déchets végétaux. Le 24 août, un botaniste et un entomologiste proposeront une balade en forêt pour comprendre Visualiser, entendre un signal lancé par Internet à travers le monde…. C’est ce que propose Art Of failure, un duo d’artistes composé de Nicolas Maigret et Nicolas Montgermont, au travers de l’exposition TOPOLOGIE proposée cet été à l’Espace multimédia gantner, un service du Conseil général. L’Espace multimédia gantner a déjà reçu les deux artistes en résidence en septembre Le jardin de la Douce est un magnifique terrain de jeu, de découvertes et d’apprentissage pour les plus jeunes. Les ateliers sont l’occasion de jardiner en famille.comment le compost se fabrique dans la nature : observation à la loupe d’un monde de petites bêtes étranges au programme ! Ces ateliers s’inscrivent le magazine du conseil général du territoire de belfort Le conseil général en actions dans le cadre de la valorisation de l’atlas botanique départemental et sont soutenus par le FEDER (Fonds européens). NG Espace multimédia Gantner Une exposition pour voir et entendre le virtuel 2010. Aujourd’hui, tout le monde, ou presque, utilise Internet pour transmettre des fichiers, des images, des vidéos, du son…. À l’origine silencieux, ces flux incorporent pendant leur circulation sur la toile une infinité de transformations ou d’erreurs, que l’on peut comparer à une forme d’érosion causée par la topographie du réseau. Nicolas Maigret et Nicolas Montgermont traduisent ces transformations sur différents supports et en font une cartographie qu’ils nous donnent à voir et à entendre sous la forme de sites Web, d’installations audiovisuelles ou de sculpture. Un monde de poésie naît alors des mondes virtuels : une véritable immersion sonore et visuelle au cœur des flux de données silencieux et invisibles. NG. contact Espace multimédia gantner 1, rue de la Varonne 90140 Bourogne Tél : 03 84 23 59 72 Courriel : lespace@cg90.fr www.espacemultimediagantner.cg90.net vivre le territoire N°120 11 Programme Mardi 19 juillet de 14h30 à 16h30 « Enfin un compost qui respire ! » au jardin de la Douce à Belfort Accès : depuis le Boulevard Kennedy, suivre « Complexe sportif, piscine du Parc » Mercredi 24 août de 10h à 12h « Les mystères de la litière » rendez-vous à la Maison de l’environnement au Malsaucy contact Jardins ouvriers du Parc de la Douce à Belfort Visite sur réservation auprès de la Maison de l’environnement au 03 84 29 18 12 Plus d’informations sur www.cg90.fr À savoir Topologie/Art of failure Exposition du 9 juillet au 18 septembre à l’Espace multimédia gantner à Bourogne. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Entrée libre. En savoir plus sur : http://artoffailure.org http://laps.artoffailure.org L’Espace multimédia gantner sera fermé du 1er au 21 août inclus.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :