[90] Vivre le Territoire n°115 février 2011
[90] Vivre le Territoire n°115 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°115 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : depuis des années le Conseil général mène, avec des bénévoles, une politique de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
TGV Rhin-Rhône Trains pour Paris Belfort-Montbéliard TGV/Paris Gare de Lyon Départ Arrivée 6 h 08 8 h 37 8 h 08 10 h 37 sauf dimanche sauf samedi et dimanche 9 h 20 11 h 37 (direct) 10 h 08 12 h 37 13 h 20 15 h 37 (direct) 16 h 08 18 h 37 sauf samedi 18 h 08 20 h 37 19 h 20 21 h 37 (direct) Paris Gare de Lyon/Belfort-Montbéliard TGV Départ Arrivée 6 h 15 8 h 39 7 h 23 9 h 51 11 h 23 13 h 51 sauf dimanche sauf samedi et dimanche 14 h 23 16 h 39 (direct) 16 h 23 18 h 39 (direct) 17 h 23 19 h 51 19 h 23 21 h 51 sauf samedi sauf samedi 20 h 23 22 h 51 sauf samedi Retrouvez l’ensemble des destinations et horaires sur www.tgvrhinrhone.sncf.com et sur www.cg90.fr Des horaires variés et des liaisons directes Le mois dernier, la SNCF publiait les horaires applicables dès la mise en service du TGV Rhin-Rhône en décembre 2011. Vingt-huit arrêts sont prévus en gare de Belfort-Montbéliard et de nouvelles liaisons directes seront proposées. Par son tracé frontalier, le TGV Rhin-Rhône s’annonce également international. Des dessertes vers Bâle et Zurich sont d’ores et déjà inscrites au tableau des horaires, tandis que la SNCF et la Deutsche Bahn envisagent de prolonger la desserte du nord-est jusqu’à Francfort. Desserte TGV au départ de Belfort-Montbéliard TGV. SNCF, Agence Staccato J – 10 mois vivre le territoire N°115 le magazine du conseil général du territoire de belfort 4
Jean-Marc Hervy, directeur des travaux de la gare Belfort- Montbéliard TGV (AREP) « La gare Belfort-Montbéliard TGV est unique et ne ressemble à aucune autre. Son originalité réside dans la mixité des matériaux qui la composent, c’est-à-dire une assise en béton, une structure en bois lamellé/collé et un habillage extérieur en acier. La grande verrière de 350 m² qui la caractérise permet de voir la ligne bleue des Vosges, avec par beau temps le Ballon d’Alsace. Malgré ses 35 tonnes, elle donne au bâtiment son aspect aérien, comme un vaisseau délicat qui surplombe la ligne à grande vitesse. Pour certains, l’architecture de la gare rappelle la carrosserie d’une voiture, pour d’autres elle fait référence aux usines de métallurgie de la région. Quel que soit le sentiment qu’elle inspire, elle témoigne de l’identité industrielle de l’Aire urbaine. » Hors d’eau, hors d’air Depuis la fin du mois de janvier, le bâtiment de la gare Belfort-Montbéliard TGV est « hors d’eau, hors d’air ». Ce terme bien connu des entreprises de BTP signifie que les ouvrages de couverture et d’étanchéité sont achevés et que les baies vitrées sont posées. Le chantier de gros œuvre, réalisé par le groupe Pertuy Construction pour un montant de 15,5 millions d’euros, est arrivé à son terme. À ce stade, les entreprises de corps technique et de second œuvre, comme l’électricité, la plomberie ou encore les cloisons intérieures, vont investir les lieux. Création d’Alliance TGV Développement Autour de la gare Belfort-Montbéliard TGV, la zone d’activité réalisée par le Conseil général du Territoire de Belfort offrira de nouvelles opportunités de développement économique. Près de 20 000 m² de locaux seront réalisés sur le site, dont un centre d’affaires, des espaces de bureaux, et un hôtel d’environ 80 chambres. Pour mener à bien ce projet, une nouvelle société par actions simplifiée (SAS), « Alliance TGV Développement », a été créée. La SEMPAT, outil du Conseil général pour la gestion de l’immobilier d’entreprise, en est l’actionnaire principal avec 51% du capital. Une vingtaine d’actionnaires privés apporteront 49% du capital, évitant ainsi le recours aux fonds publics. Deux SAS supplémentaires seront par ailleurs créées pour gérer la gestion et la commercialisation des locaux. vivre le territoire N°115 5 TGV Rhin-Rhône En direct Les travaux d’équipements ferroviaires les plus importants de la ligne à grande vitesse, la pose des rails et des caténaires entre Villiers-les- Pots (21) et Petit-Croix (90), viennent de s’achever pour un montant de 155 millions d’euros. Pour RFF commence un important travail de vérification et d’essais de l’ensemble des installations. Cette phase d’« intégration » permettra à terme de valider leur fonctionnement, en lien avec le poste de commande de Dijon. Le saviez-vous ? Pour équiper le puits canadien qui permettra d’amener dans le bâtiment de la gare un air tempéré, été comme hiver, 1,8 km de tuyaux ont été enterrés sous le parking courte durée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :