[90] Vivre le Territoire n°114 déc 10/jan 2011
[90] Vivre le Territoire n°114 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : le Ballon d'Alsace est tout blanc, tout beau cet hiver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
TGV Rhin-Rhône PuitS canadien Pour la première fois dans une gare française, une partie des besoins en chauffage de la gare de Belfort- Montbéliard sera assurée par l’énergie géothermique. 35 sondes verticales viennent d’être installées sous le futur parvis réservé aux bus et aux taxis pour aller puiser la chaleur à 100 mètres de profondeur dans le sous-sol. Elles seront associées à des pompes à chaleur. De l’autre côté du bâtiment, les gaines qui composent le réseau du puits canadien sont en cours d’installation sous le futur parking courte durée. Elles permettront d’aspirer l’air extérieur et de le tempérer pour rafraîchir le bâtiment en été et le préchauffer en hiver. Armature en bois En novembre dernier, la gare, construite en demipont, a été reliée au quai central par une rampe de 225 mètres de long en pente douce. L’armature en bois de la superstructure a été recouverte d’un revêtement en aluminium perforé qui laisse passer la lumière au niveau des ouvertures intérieures. J – 12 mois Gare Belfort-Montbéliard TGV Le compte à rebours a commencé. Pour preuve, la nouvelle horloge installée par la SNCF dans la gare de Belfort au début du mois de décembre qui égrène le temps jusqu’au jour J, ce 11 décembre 2011 où le premier TGV Rhin-Rhône sera mis en service et entrera en gare de Belfort-Montbéliard TGV. En attendant cet événement, Vivre le Territoire vous propose chaque mois de suivre en images l’arrivée du TGV dans l’Aire urbaine. L’image du mois : la gare et le quai central sont reliés. 4 vivre le territoire N°114 le magazine du conseil général du territoire de belfort
140 km de voies La première phase des travaux de la nouvelle Ligne à grande vitesse Rhin- Rhône, entre Villiers-les-Pots (21) et Petit- Croix (90) comprend la construction de 140 km de voies. Avec la réalisation du tronçon Petit-Croix/Lutterbach, actuellement encore à l’étude, la branche Est de la LGV totalisera 190 km de ligne construits entre Dijon et Mulhouse. Entrée à l’abri d’un auvent Le grand auvent en bois réalisé à l’arrière de la gare TGV caractérise l’entrée principale du bâtiment. Il fait face à l’allée centrale du parking longue durée de 1000 places aménagé de façon paysagère. Des milliers de végétaux, arbres, et arbustes viennent d’y être plantés. Dans les noues et le talweg central (sorte de talus) du parking, des plantes phytofiltrantes permettent d’épurer les eaux de ruissellement grâce aux pouvoirs filtrant de leurs racines. (Aménagement paysager réalisé par l’agence franc-comtoise Territoires). Paysage recomposé Aujourd’hui, les travaux de desserte de la gare TGV Belfort-Montbéliard sont en voie d’achèvement. Les plantations ont déjà commencé pour rendre au site son aspect verdoyant dès le printemps 2011. Avant cette importante opération de végétalisation, il aura fallu recomposer entièrement le paysage et préparer les terrains à urbaniser sur lesquels pourront s’installer les entreprises de la zone d’activités. vivre le territoire N°114 5 TGV Rhin-Rhône le saviez-vous ? La LGV Rhin-Rhône branche Est constitue la première ligne interprovince réalisée en France. Emplois Les travaux de génies civils ont permis de générer, au plus fort de l’activité, environ 6 000 emplois directement liés aux chantiers du TGV Rhin- Rhône. Le Conseil général du Territoire de Belfort, le Conseil régional de Franche-Comté, la SNCF et RFF ont notamment été attentifs au recours, dans la plupart des marchés de travaux, à des personnes en recherche d’emploi et en voie d’insertion. La branche Est en chiffres : 30 millions de m 3 de déblais (4 fois le volume extrait du tunnel sous la Manche) 22 millions de m 3 de remblais 550 000 traverses 300 km de fibre optique 380 km de fil de caténaire 6 000 poteaux caténaires 600 km de rails 6 350 tonnes de charpentes métalliques nécessaires à la construction du viaduc de la Savoureuse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :