[90] Vivre le Territoire n°114 déc 10/jan 2011
[90] Vivre le Territoire n°114 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : le Ballon d'Alsace est tout blanc, tout beau cet hiver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Le Conseil général en actions En ChiffreS Près de 1 400 personnes perçoivent l’Allocation Adulte Handicapé (AAH). Environ 500 personnes sont accueillies en établissement ou bénéficient d’un service d’accompagnement dans le département. 370 personnes handicapées travaillent dans un Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) de l’ADAPEI. Au foyer d’hébergement de l’ADAPEI à Eguenigue, les résidents et leur famille ont été consultés dans le cadre des travaux d’extension de l’établissement. à savoir L’extension du foyer Pierre Grison à Eguenigue a été réalisée par Territoire Habitat, partenaire du Conseil général, dont l’ADAPEI est locataire. Le prix de journée des résidents, comprenant le loyer, les charges et les coûts de construction, est pris en charge par le Département, soit 1,53 million par an. Hébergement des personnes handicapées Des établissements plus nombreux pour des réponses adaptées Le Conseil général renforce ses actions en faveur de l’hébergement des personnes handicapées. L’extension du foyer Pierre Grison à Eguenigue sera suivie en 2011 par l’ouverture de deux nouvelles structures. Face à la nécessité d’apporter aux personnes handicapées des réponses adaptées, le Conseil général a inscrit dans ses objectifs l’augmentation de l’offre d’hébergement en établissement spécialisé et le développement d’accueils spécifiques aux différents types de handicap. L’ouverture de l’extension du Foyer pour travailleurs handicapés Pierre Grison à Eguenigue constitue un début de réponse en la matière. Géré par l’Association départementale des amis et parents de personnes handicapées mentales (ADAPEI) du Territoire de Belfort, et entièrement financé par le Conseil général, sa capacité est passée de 28 à 40 places. « Il offre aux résidents des locaux adaptés en termes de sécurité, d’accessibilité, mais aussi de confort et de respect de la vie privée », commente Jean-Louis Boucard, responsable du secteur hébergement à l’ADAPEI. Des bâtiments de plain-pied, des chambres au calme, une terrasse, l’ensemble des aménagements respecte un cahier des charges élaboré en concertation avec les résidents. « Le foyer s’est adapté à une situation nouvelle qui voit l’âge des personnes handicapées augmenter. Nous hébergeons ainsi des personnes à temps partiel mais aussi des retraités », poursuit le directeur. Le vieillissement en question Compte tenu de la qualité des prises en charge, l’espérance de vie « des personnes handicapées s’est considérablement améliorée. Face à ce constat, le Conseil général, qui prend totalement à sa charge l’hébergement des personnes adultes handicapées, a souhaité anticiper les besoins. À la rentrée 2011, deux nouvelles structures pour adultes ouvriront aux Éparses à Chaux, un établissement public placé sous l’autorité du Département. Elles permettront d’apporter de nouvelles solutions d’accueil, notamment pour les personnes handicapées âgées. « Il s’agit d’un foyer de vie Deux nouvelles structures pour adultes ouvriront aux Éparses à Chaux. » Des projets en faveur des enfants Soucieux de rendre cohérente l’offre d’hébergement dans le Territoire, le Conseil général agit également en faveur des enfants et des jeunes de moins de 20 ans, alors même que leur hébergement dépend de la Caisse nationale d’assurance maladie. Il a ainsi récemment participé à la rénovation de l’Institut médico-éducatif de l’ADAPEI à Roppe, en prenant à sa charge la garantie d’emprunt des travaux de rénovation. À Étueffont, le Département a financé une partie des travaux de restructuration de l’Institut d’éducation motrice géré par l’Association des paralysés de France. Ces aides participent à la réduction des prix de journée. 10 vivre le territoire N°114 le magazine du conseil général du territoire de belfort de 30 places qui organisera le quotidien de la personne en perte d’autonomie autour d’un projet personnalisé et d’activités adaptées », explique Françoise Dro, directrice des actions en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées au Conseil général. Le second établissement accueillera des personnes qui ont également besoin de soins médicaux. Il disposera de 14 places. « Un projet similaire se prépare en partenariat avec l’ADAPEI pour offrir 40 places supplémentaires sur le site d’Eguenigue », poursuit la directrice. Encore à l’étude, le foyer de vie et le foyer d’accueil médicalisé de l’association pourraient voir leur première pierre posée en 2012. CR contact Maison départementale des personnes handicapées Tél. 03 70 04 89 89 Retrouvez les actions en faveur des personnes handicapées sur www.cg90.fr
Chantier jeunes Découvertes en toute saison À la fin du mois d’octobre, le Conseil général a démarré la réalisation d’un sentier de découverte à Chèvremont sur le site de la pelouse de Rouge Fosse. « Jusqu’en 1986, cette zone de manœuvres appartenait à l’Armée. En contrebas de la pelouse il reste des ouvrages militaires qui ont besoin d’être mis en valeur », explique Laurent Sarazin, de la Direction de l’environnement. « Des panneaux d’information sur la faune et la flore seront installés. Avec les abris de combat et les batteries restaurés, en toute saison il y aura quelque chose à découvrir. » Pendant trois jours, cinq garçons et deux filles âgés de 8 à 13 ans, ont débroussaillé, défriché et nettoyé dans le cadre d’un chantier jeune. « Nous travaillons avec nos collègues des Points accueil solidarité pour proposer une activité, une ou deux fois dans l’année, à des enfants qui connaissent des difficultés. Sur le terrain, ils sont encadrés par leurs éducateurs et les techniciens. À la fin de leur Coopération internationale mission ils sont récompensés par une activité ludique, poursuit Emmanuel Pernot, du Centre départemental d’entretien des espaces naturels (CDEEN). Nous prenons le temps de nous occuper d’eux. On essaie de leur donner envie d’en faire davantage et pourquoi pas, faire naître une vocation. » L’un le magazine du conseil général du territoire de belfort Le Conseil général en actions des participants a d’ores et déjà fait une demande pour effectuer un stage de découverte au sein du service. En début d’année d’autres enfants participeront à la deuxième phase du chantier : la restauration des ouvrages. Le sentier, long de 1 km, sera accessible au public dès l’été 2011. NG Le village de Bazoulé au Salon du tourisme de Colmar Un campement de six cases traditionnelles, un restaurant de spécialités africaines, une mare aux crocodiles sacrés, des tortues Sulcata… Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de Bazoulé, petit village Burkinabé, un rendez-vous touristique. Avec le soutien du Conseil général du Territoire de Belfort et de la Ville de Belfort, les villageois ont tout mis en œuvre pour faire du tourisme le moteur du développement économique et social de cette région très pauvre. Alphonse Kaboré, le président de l’association tourisme et développement de Bazoulé, est l’une des chevilles ouvrières de cette initiative. Avec Pierre Michaillard et Sylvie Froehly-Menigot de la Cellule coopération internationale, il était présent sur le stand du Conseil général au Salon international du tourisme et des voyages (SITV) à Colmar du 11 au 14 novembre pour présenter son village et sa conception du tourisme communautaire. « Ce projet a été entièrement conçu par les villageois. Aujourd’hui ils bénéficient de ses retombées directes. Grâce à ces nouvelles ressources, nous voulons améliorer l’accès à l’eau potable et à l’électricité solaire pour le plus grand nombre et sauvegarder nos savoir-faire traditionnels. » Le SITV a été l’occasion d’échanger avec le public sur cette nouvelle forme de tourisme qui étonne et interpelle. NG vivre le territoire N°114 11 à savoir Le Conseil général met en place des chantiers jeunes avec des partenaires tels que l’ADIJ et la Protection judiciaire de la jeunesse. Dans ce dernier cas, il s’agit pour les jeunes d’effectuer des travaux d’intérêt général. L’abri de combat de Chèvremont fait partie de la ceinture fortifiée mise au point par le général Séré de Rivière. Il a été construit en 1908 pour abriter une demicompagnie. Il est équipé de deux chambrées pour accueillir 50 hommes. à savoir La tortue Sulcata est la plus grosse tortue continentale. Elle est aussi considérée comme la troisième plus grosse espèce de tortue terrestre. En ChiffreS La fréquentation du SITV de Colmar a connu une hausse de 19% par rapport à 2009. Avec 33 088 billets, il est entré dans le top 5 des salons touristiques en France.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :