[90] Vivre le Territoire n°113 novembre 2010
[90] Vivre le Territoire n°113 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°113 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : la politique du Conseil général à destination des personnes âgées souffrant d’une perte d’autonomie vise à offrir aux aînés et à leurs familles une solution personnalisée et adaptée à chaque situation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
dossier Vieillir sereinement, tout simplement. Respecter le libre choix de vie de chacun… La politique du Conseil général en faveur des personnes âgées souffrant d’une perte d’autonomie permet d’offrir aux aînés et à leurs familles une solution personnalisée et adaptée à chaque situation. L’arrivée à des âges élevés de la génération du Baby-Boom ainsi que l’allongement de l’espérance de vie ont conduit inévitablement à ce qu’il est convenu d’appeler le Papy- Boom. Selon l’Insee, la population des 75 ans et plus, en France, sera multipliée par 2,5 entre 2000 et 2040 pour atteindre plus de 10 millions de personnes. Ce vieillissement rapide de la population entraîne de nombreuses problématiques telles que celle du financement des retraites, bien sûr, mais aussi celle de la prise en charge des personnes dépendantes. Des aides et des services adaptés Dans le Territoire de Belfort, 1 personne sur 13 est actuellement âgée de plus de 75 ans. Parmi elles, 1 sur 4 souffre d’un manque d’autonomie (voir encadré). Si la prise en charge de nos aînés est assurée en partie par la famille, elle l’est également par la solidarité collective. C’est à ce titre que le Conseil général du Territoire de Belfort via l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) a mis en place un vaste dispositif d’aides et de services. Un guichet unique Afin de rendre les démarches plus simples et plus efficaces pour les usagers, le Conseil général a créé en juin 2008 la Maison de l’autonomie. Ce guichet unique animé par les professionnels de la collectivité, permet aux personnes âgées souffrant d’un handicap ou d’une perte d’autonomie d’accéder aisément aux aides mises à leur disposition. À domicile ou en établissement Pour celles qui souhaitent rester à domicile, de nombreux services permettent de créer un environnement adapté et personnalisé (voir page 18). Pour les aînés qui choisissent de vieillir en établissement (voir page 20), la collectivité par- ticipe à l’amélioration des conditions d’hébergement et de vie. Elle soutient également la diversification des dispositifs d’accueil (voir page 19) afin d’offrir aux personnes âgées et à leurs familles un ensemble de solutions permettant de répondre à toutes les situations. En réunissant les conditions pour répondre à tous les besoins, le Conseil général a fait du Territoire de Belfort un département où l’on peut… vieillir sereinement, tout simplement. 16 vivre le territoire N°113 le magazine du conseil général du territoire de belfort à savoir Initié par le Conseil général, le Schéma départemental en faveur des personnes âgées, 2007-2011 a dressé un état des lieux de la situation et une liste des projets à mettre en œuvre pour améliorer le quotidien des aînés du Territoire. Les objectifs sont aujourd’hui atteints. contact Maison de l’autonomie Tour R6 - 3 e étage - Centre des 4 As Rue de l’As de Carreau - 90000 Belfort Service des Personnes âgées Tél. 03 70 04 89 00
Le Territoire et ses aînés Le Territoire de Belfort recense approximativement 142 444 habitants (Insee, 2007) dont 11 111 personnes âgées de 75 ans et plus, soit 1 personne sur 13. Parmi les aînés du département (+ de 75 ans), une personne sur quatre bénéficie d’une aide accordée par le Conseil général (Allocation personnalisée d’autonomie – Aide sociale générale). Parce qu’il va au-delà de ses obligations légales, le Conseil général soutient de façon plus importante que dans les autres départements ses personnes âgées. Il consacre près de 14 M € pour venir en aide aux : 1 793 bénéficiaires de l’APA à domicile, 1000 bénéficiaires de l’APA en établissement et aux 173 bénéficiaires de l’ASG. 2 questions à Daniel Lanquetin, Conseiller général délégué aux personnes âgées Vivre le Territoire : La France vit à l’heure du Papy-Boom. Qu’est-ce que cela implique à l’échelle d’un département tel que le Territoire de Belfort ? Daniel Lanquetin : Dans le Territoire comme dans les autres départements, on vit de plus en plus longtemps mais cela ne signifie pas que l’on vieillit toujours en bonne santé. À l’échelle du Territoire, l’augmentation de la durée de vie génère, de fait, l’augmentation du nombre de personnes en perte d’autonomie. C’est une donnée essentielle mais que nous avons anticipée depuis un certain nombre d’années. Dans notre dernier « Schéma départemental en faveur des retraités et des personnes âgées, 2007-2011 », nous avons, avec l’ensemble des acteurs et professionnels du département, dressé des axes de travail et des objectifs qui sont aujourd’hui atteints. Les structures d’accueil se sont organisées et ont su anticiper les évolutions et les besoins de nos aînés. En matière de soutien à domicile, il convient également de relever les efforts importants réalisés par les associations à but non lucratif en matière de formation des personnels et de qualité de service. L’ensemble de ce travail réalisé conjointement permet aujourd’hui à nos aînés et à leurs familles d’envisager l’avenir avec une forme de sérénité. VLT : Comment définissez-vous la politique du Conseil général à destination des personnes âgées ? D.L. : Notre objectif principal vise à réunir les conditions afin que chaque aîné du Territoire puisse mener son projet de vie tel qu’il le désire. C’est pour nous essentiel car c’est une question de Le dossier Vieillir sereinement, tout simplement dignité pour celles et ceux qui se trouvent confrontés à une perte d’autonomie due à l’âge ou à la maladie. Nous pensons également qu’il est important d’apporter notre soutien aux familles. Lorsque la maladie survient, le conjoint, les enfants, les proches de la personne âgée sont souvent très impliqués dans la situation. C’est pourquoi nous avons soutenu la mise en place, par exemple, des structures d’accueil temporaires qui permettent à l’entourage de respirer et de prendre, de temps en temps, un peu de distance ou de repos. Dans les établissements, nous avons souhaité que soient développées l’animation et la qualité de vie. C’est un fait globalement acquis et nous abordons dorénavant d’autres interrogations : quelle vie sociale pour nos aînés ? Quelle place et quel rôle doivent-ils tenir dans notre société ? Nous avons commencé à travailler ces questions. C’est important pour les personnes âgées mais aussi bien sûr pour les générations actuelles et futures. le magazine du conseil général du territoire de belfort vivre le territoire N°113 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :