[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°112 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général agit pour une culture soit vivante et soit accessible à tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Le Conseil général en actions En chiffres Dans le Sud-Territoire : • le taux de chômage est d’environ 20%, soit près du double de celui du Territoire de Belfort ; • le secteur secondaire représente 40% du total de l’emploi. à savoir Ces dernières années, le Conseil général a apporté son aide au développement économique du Sud- Territoire à travers, entre autres, la création des zones d’activités des Grands Sillons à Grandvillars et des Chauffours à Delle, la restructuration de l’ancien site d’Amstutz-Levin à Delle ou encore le soutien au rachat de l’immobilier des entreprises Buffa et Rencast. Développement économique Le Sud-Territoire prépare son avenir Dans le sud du département, le Conseil général accompagne d’importantes restructurations organisées sur trois zones économiques majeures situées à Delle, Beaucourt et Grandvillars. Le premier chantier démarrera à la fin de l’année. Le Conseil général du Territoire de Belfort est intervenu ponctuellement, au cours de ces dernières années, pour aider les entreprises du sud du département. En mai 2009, la collectivité a décidé d’accompagner la Communauté de communes du Sud- Territoire (CCST) dans ses actions de revitalisation de trois principales zones économiques : le secteur des usines à Delle, le site des Fonteneilles à Beaucourt et les Forges à Grandvillars. « De projets qui devaient nous permettre de résister à la crise, je suis heureux que nous aboutissions à un processus global de redynamisation du Sud- Territoire », explique Christian Rayot, Président de la CCST. Touché par la récente crise économique ayant entraîné le déclin de ses entreprises de sous-traitance automobile, le sud du département prépare désormais son avenir. Premier chantier : les Forges de Grandvillars Le site des Forges sera le premier à subir une mutation en profondeur. Âgé de 200 ans, il a subi de nombreuses modifications ponctuelles qui en ont fait un site complexe. « Sa configuration repose sur un patchwork de bâtiments qui ne répondent plus aux « Le site des Forges deviendra (…) une vitrine industrielle pour le Sud- Territoire. » Christian Rayot, Président de de la CCST. besoins des entreprises d’aujourd’hui. » L’opération prévoit la démolition de 9 600 m² de bâtiments, la réhabilitation de 6 775 m² et la reconstruction de 12 000 m² de nouveaux locaux. Le projet s’appuie sur la création de trois pôles : l’un consacré à LISI Automotive et son unité de préparation et de traitement du métal, l’autre à Selectarc, producteur d’électrodes destinées à la soudure, et un dernier pôle d’une surface de 6 000 m² pourra accueillir de nouvelles activités tertiaires ou de petites productions. « Sur cet espace, il sera possible d’implanter, entre autres, des services pour les salariés. » Le projet s’est construit en partenariat avec les deux utilisateurs du site. « Nous ferons bien évidemment en sorte que l’activité de ces deux sociétés ne diminue pas durant toute la durée des travaux », précise Christian Rayot. L’opération redonnera également aux Forges toute sa valeur architecturale en dégageant un certain nombre de surfaces extérieures. Les travaux démarreront à la fin de l’année pour une durée de trois ans. À terme, cette restructuration du site permettra à LISI Automotive d’y développer ses activités tertiaires. 6 vivre le territoire N°112 le magazine du conseil général du territoire de belfort Une vitrine pour le Sud-Territoire De nouvelles infrastructures viendront améliorer l’accessibilité du site. La réalisation d’un nouvel accès depuis la RD 19 ainsi que la création d’une cour logistique permettront aux sociétés de transports de desservir dans de bonnes conditions les différentes unités. La zone sera également accessible en transports en commun ainsi qu’à vélo par la piste cyclable Francovélosuisse, actuellement réalisée par le Conseil général. Elle empruntera l’ancienne voie ferrée qui reliait le site des Forges avec « le château » de Grandvillars. Dans les prochaines années, les entreprises pourront par ailleurs profiter pleinement du TGV dont la future gare de Belfort-Montbéliard se situera à quelques kilomètres du site sans oublier l’autoroute Transjurane en cours de réalisation chez nos voisins suisses. Ces nombreux atouts permettront aux entreprises présentes de s’y développer durablement mais aussi d’attirer celles en recherche d’implantation. « Le site des Forges deviendra, je l’espère, une vitrine industrielle pour le Sud-Territoire et même, pourquoi pas, pour le Territoire de Belfort », conclut Christian Rayot. CJ Contact Communauté de communes du Sud-Territoire 8, place Raymond Forni à Delle Tél. 03.84.56.26.07 www.cc-sud-territoire.fr
Le projet de restructuration des Forges à Grandvillars s’inscrit dans une logique proche de celle qui a été menée sur Techn’Hom. Les Forges de Grandvillars sont l’un des plus anciens sites industriels de France. Le travail du métal s’y pratique depuis 1684. Le site a d’abord accueilli une forge, puis des activités de tréfilerie, et plus tard encore de visserie-boulonnerie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :