[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°112 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général agit pour une culture soit vivante et soit accessible à tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
PAROLE DES ÉLUS Ne battons pas en retraite ! Malgré les manifestations, malgré les contrepropositions, rien n’y fait. Nicolas Sarkozy et son gouvernement restent droits dans leurs bottes et font voter d’une manière précipitée et injuste leur « réforme » des retraites. Si la rue ne doit pas commander, l’idéologie aveugle non plus. En restant sourds aux revendications des partenaires syndicaux, les parlementaires qui ont voté la loi ne font qu’appliquer béatement les consignes données par l’Élysée sans se soucier de l’intérêt général. En muselant la parole des députés de gauche, en choisissant la procédure accélérée pour voter à la va-vite cette loi inique qui ne faisait même pas partie des promesses de campagne du candidat Sarkozy, l’UMP continue son travail de sape des acquis sociaux. Pour bénéficier de la retraite à 60 ans ? Devenez handicapé ! Pour bénéficier de la retraite à taux plein ? Travaillez jusqu’à 67 ans ! Vous avez commencé à travailler dans le BTP à 18 ans et vous voulez partir en retraite ? Attendez d’avoir cotisé 44 ans pour partir à l’âge de 62 ans si vous n’avez pas d’invalidité ! Cette réforme injuste repose sur le seul effort des salariés et épargne les revenus du capital pour faire plaisir au patronat… Rien de prévu pour le temps partiel non plus, ni pour les femmes qui se sont arrêtées de travailler pour élever leurs enfants. Et donner la retraite à 62 ans à des gens licenciés à l’âge de 55 ans n’est ni plus ni moins qu’une précarité organisée qui nous explosera à la figure dans quelques années. Sans oublier qu’en 2018, tout sera à refaire car le financement n’est pas assuré et que le fonds de réserve mis en place par le gouvernement Jospin a été dilapidé. Face à cela, nous devons plus que jamais être mobilisés et montrer à nos députés godillots que nous ne nous laisserons pas faire ! Pierre Oser Conseiller général du canton de Delle Parti Socialiste 30 vivre le territoire N°112 Solidarité j’écris ton nom… L’État envisage de ponctionner les organismes HLM de 2,5% des loyers perçus. Pour construire son budget, le gouvernement a inscrit 340 millions de prélèvements dans le projet de loi de finances 2011 ! Véritable opération de racket qui revient à faire financer le logement social par la seule contribution des locataires et non plus par la solidarité nationale. Cette annonce, présentée comme une simple mesure fiscale, renie des principes fondateurs de notre société, basés sur la solidarité entre les plus riches et les moins favorisés. L’UMP instaure un nouveau modèle qui fait reposer sa politique et le désengagement de l’État sur la taxation des pauvres. Une partie des loyers ne sera donc plus investie localement. Pour la seule région de Franche-Comté, le prélèvement s’élèvera à 5 millions d’euros (74 euros par ménage !) C’est 5 millions de travaux de maintenance et de réhabilitation en moins. Plus scandaleux encore : cet argent ponctionné servira, non pas à financer le logement social dans d’autres régions comme on nous l’indique, mais à payer les engagements antérieurs pris par l’État et qu’il n’a pas les moyens d’assumer. Locataires, vous payez les dettes de l’État. Un État qui continue de se désengager (630 millions d’euros en 2010, 160 millions en 2011 contre 60 millions seulement en 2013 !), ce qui aura des conséquences dramatiques au plan politique, social et économique. Pourquoi taxer un secteur moteur de l’économie qui soutient fortement l’activité du bâtiment et qui a un rôle essentiel d’amortisseur de la crise ? Nos régions fortement industrialisées sont confrontées à une crise sociale plus dure, un chômage élevé et une pauvreté importante des ménages. Le logement social reste pour beaucoup la seule solution pour se loger. Dans notre département, nous avons fait le choix d’une politique de renouvellement urbain ambitieuse et d’entretien du patrimoine. Cet effort indispensable à la bonne tenue de nos quartiers et de nos villes doit continuer à être soutenu par l’État. Cette mesure est inacceptable, nous devons rappeler au président Sarkozy qu’il n a pas reçu mandat des Français pour remplacer le principe de solidarité par celui d’injustice. Samia Jaber Vice-Présidente et Conseillère générale du canton de Belfort Sud Mouvement Républicain et Citoyen le magazine du conseil général du territoire de belfort Stop à l’hypocrisie sur les Roms ! La France a-t-elle vocation à accueillir toute la misère du monde ? Depuis la décision du Gouvernement, le 28 juillet dernier, d’évacuer les campements illicites présents sur le territoire national, les commentaires et les critiques mêlant erreurs juridiques et raccourcis historiques inacceptables se sont multipliés. Le Gouvernement ne stigmatise aucune communauté, il ne fait qu’appliquer la loi. La France est un État de droit et la loi doit s’appliquer partout et pour tous. Quelle que soit son origine ou sa nationalité, personne n’occupe de manière illégale un espace public ou privé. Personne ne doit séjourner sur notre territoire s’il n’y est pas autorisé. Personne ne peut aujourd’hui comprendre que se multiplient en toute impunité des camps illicites, de véritables zones de non-droit dans lesquelles des gens vivent dans des conditions dégradantes et sont exploités. Le plan mis en place par le Gouvernement met fin à l’impuissance publique car, depuis quelques années, face à une augmentation de la délinquance réelle et constatée aux abords de ces camps, les élus de droite comme de gauche ne cessent de réclamer leur évacuation. Le double discours du PS sur ce sujet est une fois de plus incompréhensible, Martine Aubry ellemême a demandé l’expulsion de Roms de Lille le 21 juillet dernier et, aujourd’hui, elle attaque le Gouvernement… La liberté de circulation consacrée à l’article 3 du traité de Lisbonne ne doit pas servir d’alibi au développement de trafics d’être humains au sein de l’Union européenne. La France, premier pays d’Europe en matière d’asile, est devenue l’année dernière le deuxième pays au monde en la matière. Elle accueille avec humanité chaque année 170 000 étrangers au titre du long séjour. Notre pays n’a pas à porter le chapeau d’un problème qui, faute de volonté politique, n’a pas été traité depuis des années. Cédric Perrin Conseiller Général du canton de Beaucourt Union pour un Mouvement Populaire
internet Lire, écouter, voir... sur www.cg90.fr transports Portes ouvertes du Parc d’innovation Belfort- Montbéliard TGV piste cYclaBle En vélo jusqu’en Suisse Fer de lance du schéma départemental des itinéraires cyclables du Conseil général, la Francovélosuisse reliera à terme Belfort à Porrentruy. Plus de 15 km de pistes ont été réalisés à ce jour dans le Territoire de Belfort et permettent d’ores et déjà de relier la plupart des communes. À terme, ce sont 25,6 km de pistes réalisées à 90% en site propre qui auront été créées. Cette opération fait l’objet d’un partenariat avec la République et Canton du Jura (CH) et bénéficie du soutien de l’Europe. Elle s’accompagne d’un projet de valorisation touristique dont tous les éléments sont accessibles au public sur le site internet du Conseil général. Avant de prendre le vélo, un aperçu de l’itinéraire en images permet de se rendre compte de la qualité des infrastructures réalisées. www.cg90.fr > Facilitons les transports dans le Territoire Le samedi 18 septembre, les habitants du Territoire de Belfort ont pu constater l’avancée du chantier d’aménagement du Parc d’innovation Belfort-Montbéliard TGV avec, pour la première fois, des visites guidées de la nouvelle gare TGV/TER dont la construction s’achèvera en septembre 2011. De nombreuses animations ont ajouté un caractère festif à cet après-midi ensoleillé, placé sous l’égide des Journées européennes du patrimoine. Un succès que le Conseil général vous invite à partager en vidéo sur www.cg90.fr. À voir sur Web TV 90 social éDucation Les nouveautés de la rentrée dans les collèges Chaque année, le programme de restructuration et de rénovation « Contrat Collège 2004-2014 » améliore les conditions d’enseignement et d’accueil des collégiens du Territoire. Découvrez en images les nouveautés 2010, réalisées pour la plupart cet été et qui ont créé la surprise lors de la rentrée des classes en septembre dernier. www.cg90.fr > Préparons l’avenir des jeunes Tous les services de votre Point accueil solidarité À l’occasion de la turation du PAS Sud-Territoire, nouvellement installé dans l’ancien restruc- bâtiment des Dominicaines à Delle, Web TV90 vous invite à découvrir les services mis à la disposition des habitants du Territoire de Belfort pour les périodes difficiles de la vie quotidienne. À travers des témoignages de travailleurs sociaux mais également d’usagers, découvrez les missions du médecin de la Protection maternelle et infantile, les aides que vous propose l’assistance sociale ou encore comment la conseillère en économie sociale et familiale vous accompagne dans l’élaboration de votre budget. À voir sur Web TV 90 le magazine du conseil général du territoire de belfort vivre le territoire n°112 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :