[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°112 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général agit pour une culture soit vivante et soit accessible à tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
En chiffres Le site Médian accueillera 748 lits et 80% de chambres individuelles. Le coût du projet s’élève à 350 millions d’euros. Calendrier 2000 : fusion des établissements de Belfort et Montbéliard, 2004 : décision du projet d’établissement de créer un nouvel hôpital autour d’un plateau technique unique, 2005 : choix du terrain à Trévenans, 2007 : début des études, 2010 : démarrage des travaux de terrassement, fin 2011 : démarrage de la construction du bâtiment, fin 2014 : ouverture au public. Nouvel hôpital Une semaine avant le démarrage officiel du chantier, les bulldozers se sont attaqués au terrassement du futur hôpital. À l’occasion de la réunion publique du Conseil général du 13 septembre qui s’est déroulée à l’Hôtel du Département, Jean Schmid, directeur du CHBM a fait part de son enthousiasme : « On m’a demandé de tendre l’oreille. J’ai alors entendu le bruit d’un moteur, ça m’a fait chaud au cœur. » Ce bruit était celui des pelleteuses venues aménager les 42,6 hectares situés à Trévenans et cédés à l’euro symbolique au CHBM par le Conseil général du Territoire de Belfort. Longtemps attendu, le démarrage du chantier ravit également le personnel de l’hôpital. « Il y a une attente très forte du personnel médical pour entrer dans ce nouvel établissement. Je tenais à remercier les deux présidents du Conseil d’administration qui se sont succédé mais aussi le Conseil général sans qui le projet n’aurait pu être mené à bien », a indiqué Anne Cardey, présidente de la Commission médicale d’établissement. Le Département souhaite faciliter le projet afin qu’il se déroule dans les meilleures conditions possibles. Pour ce faire, il étudie avec le CHBM et la commune de Trévenans l’aménagement de la RD 25 et son raccordement aux voies d’accès de l’hôpital. 22 La Communauté de l’agglomération belfortaine réalisera les réseaux d’eau et d’assainissement. Accueillir la médecine de demain Après les travaux d’aménagement du terrain, commencera en septembre 2011 la construction d’un bâtiment de 250 mètres de long et de 90 mètres de large. Conçu par l’architecte Brunet Saunier (voir esquisse page 23), il comprendra cinq étages côté plaine et trois côté colline. « J’en ai vu de plus originaux, affirmait Jean Schmid. Mais si nous avons fait le choix délibéré de cette architecture, c’est parce que nous avons appris du passé. Nous nous sommes demandé comment faire pour qu’un investissement de cette ampleur puisse s’adapter aussi loin que possible à l’évolution de la médecine et servir le plus longtemps possible la population. » Le bâtiment de forme parallélépipède s’organise autour de « mailles » standardisées qui se répètent selon le même modèle. Elles offrent une souplesse architecturale à l’hôpital qui lui permettra d’accueillir en toute facilité la médecine de demain. Équipements à la pointe et praticiens qualifiés Pour rappel, la construction de cette nouvelle infrastructure répond à la le magazine du conseil général du territoire de belfort Le Territoire en actions Les bulldozers préparent le terrain Lundi 20 septembre 2010, le coup d’envoi des travaux du futur Centre hospitalier de Belfort-Montbéliard (CHBM) a été donné. Le bâtiment high-tech s’élèvera sur des terrains cédés par le Conseil général et situés sur la commune de Trévenans. L’hôpital ouvrira en 2014. vivre le territoire N°112 « Ce bruit était celui des pelleteuses venues aménager le terrain, une surface de 42,6 hectares (…) cédée (…) au CHBM par le Conseil général. » nécessité de renforcer la qualité des soins offerts aux habitants de l’Aire urbaine mais aussi l’attractivité du Centre hospitalier. « Il ne s’agit pas d’une folie des grandeurs mais de remplacer deux plateaux techniques vieillissants dont, aujourd’hui, le taux de vétusté est de 70%. » La mutualisation des équipements et des personnels permettra d’atteindre « une masse critique » pour développer des activités nouvelles et spécialisées ainsi que d’attirer les praticiens les plus qualifiés. Le CHBM mesure dès aujourd’hui les effets de son projet. De jeunes médecins qui se voient proposer près de 100 offres d’emploi à l’issue de leurs études, ont en effet déjà pris contact avec leur administration en vue d’intégrer le nouvel hôpital. « Certains ont déjà été recrutés, précise Jean Schmid. Contrairement à ce que l’on peut penser, les jeunes médecins ne choisissent pas seulement en fonction de l’argent ou de l’attractivité de la ville, mais aussi de la qualité et de la sécurité des offres de soins. » Des atouts qui intéressent également la République et Canton du Jura (Suisse). La prise en charge des urgences vitales des habitants helvétiques frontaliers par le nouvel hôpital, tel que les accidents vasculaires cérébraux et l’infarctus du myocarde, est envisagée : une réflexion est en cours. Parallèlement, un tout autre débat s’amorce : quel nom adoptera le futur hôpital ? CJ
La situation du lieu-dit « Les Champs Jacquot » offre à l’hôpital un ensoleillement optimal ainsi qu’un panorama exceptionnel. La structure du bâtiment mariera le bois, rappelant la nature qui l’entoure, au verre, qui lui donnera une touche de modernité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :