[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
[90] Vivre le Territoire n°112 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°112 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général agit pour une culture soit vivante et soit accessible à tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
méDiathèque Départementale Donner vie à la culture Rendre la culture vivante, chaleureuse et accessible à tous. La Médiathèque départementale consacre une part importante de son activité au développement d’actions culturelles de proximité. Festival, événements, expositions sont créés ou réédités chaque année. Les habitants du Territoire bénéficient ainsi d’une offre culturelle unique et gratuite. Le Prix des collèges Créé en 1999 par la Médiathèque départementale, en collaboration avec le Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP 90) et l’Inspection académique, ce prix réunit chaque année des collégiens de classes de 5 e et 4e. Inscrite dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme, la manifestation vise à développer chez l’enfant le goût de la lecture et de l’expression orale en lui apprenant à argumenter afin de faire prévaloir son choix. Ainsi, la 12 e édition du Prix littéraire des collèges s’est déroulée au cinéma Pathé, les 17 et 20 mai derniers. Cinq cents élèves des classes de 4 e et de 5 e du Territoire de Belfort ont voté pour désigner leur livre préféré parmi une sélection proposée par la Médiathèque départementale. Pendant quatre mois, ils ont lu et développé un argumentaire pour se préparer à défendre leur choix. Les auteurs nominés étaient invités à la cérémonie. Les élèves de 4 e ont ainsi remis le Prix des collèges à Arthur Ténor pour son livre Si vous tenez à le savoir.com (éditions du Masque). Les 5 e ont désigné Claudine Le Gouic-Prieto pour Non merci ! (éditions Bayard jeunesse). Le festival Conte et compagnies Du 5 au 25 octobre 2010, la 11 e édition du festival Conte et compagnies, organisé chaque année par la Médiathèque départementale, proposera aux habitants du Territoire et à nos voisins suisses plus de 40 représentations sur le thème de la « divagation » (voir pages 4 et 5). Un rendez-vous exceptionnel et attendu par un public chaque année plus nombreux. Le Mois du film documentaire Manifestation nationale relayée chaque année, depuis dix ans, par la Médiathèque départementale, le Mois du film documentaire se déroulera du 4 au 20 novembre 2010. Cette 11 e édition sera placée sous le signe de l’une des valeurs de la République : la laïcité. « Loin d’être un réquisitoire antireligieux, cette programmation donne la place à des films dans lesquels les religions, quelles qu’elles soient, délivrent un message de tolérance et d’ouverture », souligne Gilles Barthélémy, organisateur de la manifestation. Douze séances sont programmées à Belfort et dans les bibliothèques partenaires des communes du Territoire. Le Jura suisse, également Le dossier Pour une culture vivante et accessible à tous partenaire pour la troisième année consécutive de l’événement, proposera une programmation spécifique reprenant en partie cette thématique et valorisant aussi des œuvres de réalisateurs jurassiens. Plus d’infos www.cg90.fr/partageons nos passions dans le territoire L’Espace multimédia gantner Géré par la Médiathèque départementale du Conseil général, l’Espace multimédia gantner est dédié aux cultures multimédia, numériques et à la sensibilisation à l’art contemporain. Il propose ainsi à tous les publics une exploration de la culture numérique à travers différentes activités, toutes gratuites (voir page 25). Cette antenne « Art et nouvelles N°112• octobre 2010 Le dossier de ViVre Le territoire technologies » de la Médiathèque propose également aux enfants et à leurs parents, chaque mercredi de 14 h 30 à 16h, un après-midi nommé L’Art’Récré. Ces ateliers offrent la possibilité d’avoir un rapport personnel avec les arts et la culture… tout en s’amusant ! Les animations sont organisées autour du fonds jeunesse pour des enfants à partir de 7 ans. L’inscription est gratuite et les places limitées à dix enfants. Une invitation à vivre de nouvelles formes de récréations tout aussi étonnantes que divertissantes ! Contact Espace multimédia gantner 1, rue de la varonne, 90140 Bourogne. Tél. 03 84 23 59 72 info@espacemultimediagantner. cg90.net www.cg90.fr
Le territoire en actions Enfance en danger 119, un numéro dont il faut se rappeler À l’occasion des vingt ans du service national d’accueil téléphonique pour l’enfance en danger, une campagne d’affichage dans les transports scolaires du Territoire de Belfort démarre cet automne. L’objectif ? Rappeler que chacun peut agir en appelant le « 119 » face à une situation d’enfant en danger. En juillet 1989, les parlementaires votaient à l’unanimité une loi permettant la création d’un service téléphonique pour la prévention des mauvais traitements à l’égard des mineurs. « Allô Enfance maltraitée », un numéro à dix chiffres simplifiés, permettait d’appeler gratuitement, voire de façon anonyme, le numéro n’apparaissant pas sur les factures téléphoniques. Pour le simplifier encore, il devient le « 119 Allô enfance en danger » et acquiert, en 2003, le statut de numéro d’urgence au même titre que les secours ou la police. « En vingt ans, il n’y a pas eu une seule journée sans que le téléphone ne sonne des centaines de Quand un enfant est-il en danger ? La notion de danger prend en compte les enfants maltraités et les enfants en risque. L’enfant maltraité est victime de violences physiques, psychologiques, sexuelles ou de négligences lourdes. L’enfant en risque connaît des conditions d’existence pouvant mettre en danger sa santé, sa sécurité, sa moralité, son éducation ou son entretien, mais n’est pas pour autant maltraité. (Source : ODAS) « Les professionnels du 119 peuvent déclencher l’intervention immédiate d’un médecin ou de la police. » fois », précise Nora Darani, responsable de la communication du Service national d’accueil téléphonique pour l’enfance en danger (Snated) à Paris. Régulièrement, le 119 fait l’objet de campagnes d’information, en particulier dans les lieux accueillant des mineurs. Dans les cars scolaires À partir du mois d’octobre, une nouvelle campagne d’information démarre dans le Territoire de Belfort. Des affiches « 119 Allô enfance en danger » seront apposées dans les cars scolaires du réseau Optymo, rappelant ainsi aux enfants que le numéro est gratuit, accessible 7j/7 et 24h/24. « Ce numéro est le complément indispensable de la cellule Enfance en danger du Département, rappelle Serge Varvatis, directeur de l’enfance et de la famille au Conseil général. Le 119 nous transmet tous les appels qui concernent le Territoire de Belfort sous forme écrite. » En cas d’urgence, les professionnels du 119 peuvent déclencher l’intervention immédiate, par exemple, d’un médecin ou de la police. Des réponses adaptées Après un appel, les travailleurs sociaux des Points accueil solidarité interviennent. Le placement des enfants en famille d’accueil ou en foyer constitue une le magazine du conseil général du territoire de belfort solution extrême. « Avant d’en arriver là, nous avons de nombreux dispositifs qui permettent d’aider les parents dans leur rôle comme la Protection maternelle et infantile, ou encore le suivi par des techniciens de l’intervention sociale et familiale », précise le directeur. Lorsque les signalements concernent des faits graves, tels que des violences physiques ou des abus sexuels, le Conseil général sollicite immédiatement l’intervention des autorités judiciaires. Cet automne, le dispositif évolue. En cas de fermeture des bureaux, le numéro de téléphone de la cellule départementale basculera directement sur le 119. Ainsi, tous les appels trouveront une oreille attentive, de jour comme de nuit. CR vivre le territoire N°112 21 à savoir Environ 500 signalements arrivent chaque année à la cellule Enfance en danger du Conseil général dont 10% proviennent du « 119 ». Sur les 17 000 mineurs du Territoire de Belfort, seulement 250 enfants sont placés en famille d’accueil ou en foyer, essentiellement en raison de carences éducatives. Contact Pour faire part d’une situation préoccupante concernant un enfant : Cellule Enfance en danger du Conseil général Tél. 03 84 90 95 34 Allô enfance en danger Tél. 119



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :