[90] Vivre le Territoire n°109 juin 2010
[90] Vivre le Territoire n°109 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°109 de juin 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : ligne à grande vitesse (LGV), gare TGV, Parc d’innovation, hôpital Médian… L’espace central de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle est en pleine mutation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
CHIFFRES-CLEFS Depuis 2008, plus de 1500 élèves de 6 e ont participé à un séjour au Malsaucy avec leur classe. 3 éducateurs sportifs encadrent les activités. À SAVOIR Les écoles primaires du Territoire de Belfort peuvent également organiser des sorties à la base nautique du Malsaucy pour pratiquer des activités à la journée (à l’exception des écoles primaires de Belfort qui sont accueillies à l’étang des Forges). Contacts Conseil général du Territoire de Belfort Service Sports et loisirs Cyril Colom Tél. 03 84 90 90 10 Courriel : cyril.colom@cg90.fr COLLÈGES 8 VIVRE LE TERRITOIRE N°109 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Le conseil général en actions Les ados apprennent à jouer collectif au Malsaucy ! Chaque année, des collégiens du Territoire vivent une expérience unique à la base nautique du Malsaucy. Une initiative originale créée par le Conseil général et mise à disposition des enseignants depuis maintenant deux ans. La base nautique du Malsaucy accueille les élèves de 6 e lors de séjours de trois jours. « Notre objectif est de développer les pratiques sportives et les actions éducatives à destination des collégiens du Territoire de Belfort tout en favorisant l’intégration des élèves de 6 e, confie Cyril Colom, responsable des Sports et loisirs au Conseil général. Le site départemental du Malsaucy est un lieu idéal pour organiser ces séjours. » Voile, canoë-kayak, tir à l’arc, course d’orientation… Les élèves s’initient à des activités sportives qu’ils n’ont pas l’habitude de pratiquer dans le cadre scolaire. Au moyen d’appareils photos étanches fournis par l’équipe du Malsaucy, les enfants immortalisent ces instants. L’objectif ? Alimenter un calendrier-souvenir qu’ils conçoivent lors d’un atelier organisé en fin de journée. Grâce à une classe mobile, les élèves découvrent ainsi les bases du multimédia. De nouveaux ateliers à l’étude « Depuis ce printemps, nous expérimentons deux autres formes d’ateliers avec certains collèges. L’un sur la découverte du milieu de la pêche, l’autre sur les bienfaits du sport sur la santé. » Si l’expérience est concluante, ces nouvelles activités agrémenteront les programmes proposés aux enseignants à la rentrée prochaine. En plus de l’encadrement technique « Les sports de plein air incitent à l’entraide. » lié à toutes ces activités, le Conseil général organise l’hébergement et les repas sur place. « Nous mettons le site du Malsaucy à disposition des enseignants afin qu’ils construisent un projet pédagogique pour leurs classes », indique Cyril Colom. Des élèves plus solidaires et responsables « Pour les enseignants, la première motivation est de voir les enfants autrement, explique Gérard Turlan, enseignant au collège Châteaudun à Belfort. Un élève en échec scolaire peut se révéler très performant dans certaines pratiques. De plus, les sports de plein air incitent à l’entraide. Les élèves coopèrent et travaillent ensemble. » Après quatre séjours à la base nautique, ce professeur d’éducation physique et sportive assure que les enfants ne sont plus les mêmes en repartant. « Les élèves changent dans leurs attitudes. Pour certains, c’est la première fois qu’ils quittent la cellule familiale. Ils deviennent plus responsables et autonomes. » Ce bénéfice a également des répercussions sur la vie de la classe. « On essaie de faire durer cette dynamique le plus longtemps possible après le séjour. » Engagés et investis, les professeurs organisent ces projets en concertation avec leurs collègues, le principal du collège et les familles. « Tous les parents que j’ai rencontrés étaient satisfaits », confie Gérard Turlan. Pour offrir cette chance au plus grand nombre d’élèves, le service Sports et loisirs du Conseil général planifie les séjours en essayant de respecter au mieux les attentes de tous les collèges. « Mais le site du Malsaucy ne permet pas d’accueillir tous les enfants du Territoire de Belfort », explique Cyril Colom. Environ 50% des élèves de 6 e se rendent chaque année à la base nautique. « Pour atteindre l’objectif de 100%, nous réfléchissons à de nouveaux projets ». SD Lisa, élève de 6 e au collège Châteaudun à Belfort « On a fait du VTT, du catamaran, du kayak… Au début, on a un peu peur mais après, on s’habitude avec l’aide des éducateurs. Ils sont très sympas ! Pendant le séjour, on a aussi fait des photos pour réaliser un calendrier. J’ai adoré et j’ai hâte de le recevoir chez moi ! On a bien dormi dans les chambres mais les repas changent de ce que je mange d’habitude à la maison. C’était la première fois que je venais à la base nautique du Malsaucy. C’est génial ! Je reviendrai avec mes parents dès que possible ! »
Pendant trois jours, les élèves se plient aux règles de la vie en communauté. Ils se répartissent les tâches ménagères et gagnent en autonomie. Pour remporter le challenge sportif clôturant le séjour, les élèves doivent conjuguer leurs efforts !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :