[90] Vivre le Territoire n°109 juin 2010
[90] Vivre le Territoire n°109 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°109 de juin 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : ligne à grande vitesse (LGV), gare TGV, Parc d’innovation, hôpital Médian… L’espace central de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle est en pleine mutation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
PAROLE DES ÉLUS Territoire de tourisme En impulsant le développement touristique du Territoire, le Conseil général contribue à l’attractivité du département et à son dynamisme économique. Maison de l’environnement, Malsaucy, circuits de randonnées pédestres, cyclables et équestres, pistes de ski… Le Territoire de Belfort séduit un public familial et sportif. Pour offrir un accueil de qualité, le Conseil général soutient la création d’hébergements touristiques labellisés et accompagne actuellement les initiatives visant à accroître l’offre hôtelière et, entre autres, la création d’un hôtel à Giromagny et la reprise du Saut de la Truite. Le projet de réaménagement du Ballon d’Alsace vise à améliorer l’accueil du public et la qualité des installations, tout en respectant l’environnement et le cadre paysager de ce site national classé. Un grand pas a été réalisé avec l’ouverture de nouvelles installations qui ont fait la joie des amateurs de sports d’hiver ; en 2010, nous exécutons un programme de création de parkings paysagers et de bâtiments. La découverte du Territoire de Belfort peut se faire également grâce à un réseau de pistes cyclables qui se développe. La coulée verte et l’eurovéloroute sont complétées par la francovélosuisse qui va jusqu’à la Suisse. Aujourd’hui, commencent les études pour l’extension du réseau cyclable vers le nord du département. Notre département regorge de sites naturels de toute beauté qu’il convient de préserver et de valoriser afin d’inciter au tourisme vert qui doit se développer ; d’ailleurs, nous travaillons (présentement) à la mise en place d’une stratégie de développement touristique qui s’appuie sur l’ensemble du Massif vosgien. Des vallées de l’Allaine et de la Bourbeuse à la Haute Savoureuse, l’objectif du Conseil général est d’accompagner les initiatives qui tendent à faire profiter au plus grand nombre de nos joyaux départementaux. Guy Miclo Conseiller général du canton de Giromagny Parti Socialiste 30 VIVRE LE TERRITOIRE N°109 Le joueur de flûte et les rats (texte de Jean-Pierre Chevènement) La proposition du Président de la République d’inscrire, à l’image de l’Allemagne, la réduction des déficits budgétaires dans la Constitution, va à rebours de ce qu’il faudrait faire : non pas s’aligner sur l’orthodoxie libérale allemande, legs d’une histoire traumatique, mais convaincre nos amis allemands de prendre la tête d’une initiative de croissance européenne, fondée sur la relance de la consommation intérieure et sur l’investissement public, et cela, dans leur intérêt même : l’Allemagne réalise en effet 60% de ses excédents commerciaux sur la zone Euro. Quand tous les autres pays de la zone Euro se seront mis à l’heure allemande pour conjuguer leurs plans de rigueur respectifs, une crise économique et sociale majeure en résultera inévitablement en Europe dont l’Allemagne, du fait de la structure de son commerce extérieur, sera la première à faire les frais. Les Français sont fondés à attendre de leur Président qu’il parle, non pas le langage de l’alignement, mais celui d’une France inventive, volontaire et entreprenante. Dans un conte germanique célèbre, le joueur de flûte de la ville de Hameln entraîne les rats vers le précipice. Monsieur le Président, ne nous mettez pas dans la situation des rats ! Faîtes entendre une musique française et européenne ! Car l’euro n’est pas seulement la monnaie de l’Allemagne. C’est la monnaie de l’Europe. Or, l’Europe, bien que moins endettée que les États-Unis et le Japon, est aujourd’hui la lanterne rouge de la croissance mondiale. Renversez la vapeur, Monsieur le Président ! Ne vous laissez pas glisser sur la pente fatale d’une rigueur imposée de l’extérieur. Celle-ci ne répond à rien sinon à l’exigence de cupidité sans limite des marchés financiers. Ce sont ceux-ci qu’il faut mettre sous contrôle et pas la consommation des Européens ! Il faut vous dégager de la logique maastrichtienne qui a conduit à la crise actuelle, changer les règles du jeu de l’euro. C’est le moment ! C’est difficile ? Mais tous les pays européens vous soutiendront, ainsi que les États-Unis d’Amérique qui, pour combler leur propre déficit, ont besoin d’une locomotive européenne puissante : il n’est que d’oser, Monsieur le Président ! Christian Proust Conseiller général du canton de Belfort Ouest Mouvement Républicain et Citoyen LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT A2E : comment faire fuir les entreprises Les Belfortains qui se souviennent de l’épopée Bull savent peut être que l’entreprise A2E, qui s’est installée en 1992 sur le Technopôle de Belfort, est l’entreprise qui symbolise sans doute le mieux la reprise des activités de Bull. En employant plus d’une centaine de salariés, l’entreprise A2E, qui a su se développer ces dernières années, se retrouve aujourd’hui contrainte de délocaliser ses activités et son siège social en Haute-Saône. En effet, locataire de la Sempat dont le PDG est Christian Proust, A2E se voit imposer une multiplication de son loyer par deux. En toute logique, la société A2E a décidé de quitter Belfort pour Héricourt ou les collectivités locales lui proposent des conditions bien plus avantageuses. Dans une période difficile pour les entreprises, et donc pour l’emploi, il est particulièrement étonnant qu’une structure telle que la Sempat, présidée par Christian Proust, s’entête à imposer une si forte augmentation de loyer à A2E. La Sempat, société d’économie mixte à capitaux partiellement publics ne joue pas son rôle ici. Je rappelle au PDG Proust que la création d’une société d’économie mixte a pour but de favoriser l’emploi en créant les conditions nécessaires à l’implantation de NOUVELLES entreprises sur le Territoire de Belfort. En aucune manière, cette structure n’a vocation à favoriser leur départ en s’obstinant à leur faire des propositions hors de leur capacité financière. La situation dans laquelle nous nous trouvons désormais par la faute du PDG de la Sempat, Christian Proust, est inacceptable. La recherche du compromis aurait dû être la priorité. Le résultat pour le Territoire de Belfort, c’est la perte de 100 emplois pour le Territoire de Belfort ! Damien Meslot Conseiller général du canton de Belfort Centre Union pour un Mouvement Populaire
INTERNET Lire, écouter, voir... sur www.cg90.fr EUROCKÉENNES Les vraies valeurs du festival À l’occasion de l’annonce du programme complet, qui a eu lieu en avril dernier au Centre de congrès Atria à Belfort, Jean-Paul Roland, directeur du festival, et Yves Ackermann, Président du Conseil général ont rappelé l’importance de conserver le caractère éthique et déontologique de ce grand événement musical. Pour la caméra de Web TV90, ils rappellent les valeurs qui font des Eurockéennes la fierté du Territoire de Belfort. À voir sur Web TV 90 ÉDUCATION Un air d’opéra au collège Dans le cadre du dispositif départemental Cultures collèges, l’ensemble Justiniana, compagnie nationale de théâtre lyrique, a travaillé pendant l’année scolaire avec des élèves de 6 e du collège Simone Signoret à Belfort. L’objectif ? Faire découvrir l’univers de l’opéra et de la comédie musicale en proposant aux élèves des ateliers de pratiques. Tour à tour, ils ont découvert le chant, la danse, ou encore la mise en scène. À la fin de l’opération, le travail avec les élèves a donné lieu à une représentation réservée aux parents. La caméra de Web TV90 s’est faufilée dans les coulisses du spectacle pour comprendre comment l’opéra est entré au collège et recueillir les impressions des jeunes chanteurs. À voir sur Web TV 90 SPORT Le Triathlon 2010 en images Cette année, le triathlon du Malsaucy était ouvert à tous. L’occasion pour nombre d’entre vous de tester vos performances – en natation, en vélo et en course à pied – et de passer une journée riche en émotions sportives. La caméra de Web TV90 n’a donc pas résisté à l’envie d’aller recueillir quelques témoignages de sportifs amateurs pris sur le vif, histoire de vérifier que des graines de champions germent dans le Territoire i de Belfort. Retrouvez ce grand moment de sport pour tous et de convivialité en vidéo sur le site internet du Conseil général. À voir sur Web TV 90 ENVIRONNEMENT La fin des abeilles ? À l’occasion d’un débat organisé le 29 mai par la Maison départementale de l’environnement, service du Conseil général, sur le thème de la disparition des abeilles, Web TV90 a demandé à quelques spécialistes de la question de nous donner leur avis. Apiculteurs, chercheurs et acteurs de terrain ouvrent quelques pistes dans un reportage vidéo en ligne sur www.cg90.fr. Si vous aussi souhaitez prolonger le débat, exprimez-vous ou posez vos questions sur le site internet, rubrique « Préservons le Territoire ». www.cg90.fr/preservonsleTerritoire/La-maisondepartementale-de-lenvironnement/Debatla-fin-desabeilles-.html EXPOSITION Le catalogue « Territoire de défense » en ligne L’exposition organisée par les Archives départementales du Conseil général dans le hall de l’Hôtel du Département est encore visible jusqu’au 11 juin. Après cette date, les personnes qui n’ont pas pu se procurer le catalogue de l’exposition « Territoire de défense », offert aux visiteurs de l’exposition, peuvent le télécharger sur www.cg90.fr en version numérique. www.cg90.fr/partageonsnospassionsdansleTerritoire/Archives-departementales LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°109 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :