[90] Vivre le Territoire n°101 septembre 2009
[90] Vivre le Territoire n°101 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général est à vos côtés pour la rentrée 2009.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
LE CONSEIL GÉNÉRAL en actions LE CHIFFRE Le laboratoire Énisys emploie 80 personnes (60 à Belfort et 20 à Montbéliard). À SAVOIR À Belfort, les travaux de recherche d’Énisys gravitent autour de la question de l’énergie sous toutes ses formes : les moteurs de véhicules (voitures, vélos…), les générateurs d’éoliennes, les moteurs refroidissants pour les composants électroniques… Contact Conseil général du Territoire de Belfort Direction de l’économie, du partenariat et du logement Pierre Chauve Tél. 03 84 90 93 22 pierre.chauve@cg90.fr Le pôle Véhicule du futur Le conseil général en actions VÉHICULE DU FUTUR Les moteurs de demain conçus dans le Territoire de Belfort Spécialisés dans le domaine de l’énergie, les chercheurs d’Énisys (Énergie et ingénierie des systèmes multiphysiques) mettent au point les moteurs et batteries pour les automobiles de demain... Reconnu au niveau européen, ce laboratoire participe à plusieurs projets labellisés par le pôle Véhicule du futur, cofinancé par le Conseil général. Comment se déplacer en consommant moins d’énergie ? Tel est l’objectif visé par les organismes de recherche et entreprises réunis au sein du pôle Véhicule du futur. Constructeurs automobiles, équipementiers, laboratoires, universités… Tous travaillent dans le même but. Parmi eux : le laboratoire Énisys situé au parc technologique et au Techn’hom, à Belfort. « Le réchauffement climatique et la fin du pétrole nous obligent à envisager de nouvelles solutions de transport non polluantes mais performantes », explique Christophe Espanet, responsable d’équipe à Énisys. Au total, ce laboratoire travaille sur cinq projets labellisés par le pôle. Une nouvelle génération de moteurs électriques « La région compte de nombreux constructeurs automobiles. Beaucoup souhaitent fabriquer des véhicules électriques ou hybrides, reconnus comme étant moins polluants mais les moteurs d’aujourd’hui ne répondent pas à leurs besoins, explique Christophe Espanet. Ils n’ont pas la bonne puissance, sont trop volumineux ou trop lourds, ils chauffent trop… » L’objectif du projet TRAX, soutenu par le Conseil général, est de résoudre cette difficulté en « Le réchauffement climatique et la fin du pétrole nous obligent à envisager de nouvelles solutions de transport. » créant une nouvelle génération de moteurs électriques plus légers, plus compacts et adaptés à tous les types d’automobiles. Pour parvenir à cette petite révolution, le laboratoire Énisys travaille en partenariat avec d’autres entreprises comme Phenix en Haute- Saône ou Peugeot Japy dans le Doubs. « Nous visons une fabrication locale de ces nouveaux moteurs », confie Christophe Espanet. Développer une filière économique Imaginer les transports de demain, c’est réfléchir à de nouvelles techniques pour économiser l’énergie, mais c’est aussi chercher de nouvelles sources. Depuis plusieurs années, Énisys participe, par exemple, au projet de développement de la pile à combustible. Ce Le pôle de compétitivité Véhicule du futur, labellisé en 2006, est soutenu par 14 collectivités d’Alsace et de Franche-Comté. Il a vocation à faire travailler ensemble les entreprises, établissements d’enseignement supérieur et organismes de recherche, pour mettre en œuvre des projets innovants en matière de mobilité urbaine dans une perspective de développement durable. Parmi les projets d’envergure labellisés par le pôle, ceux concernant la pile à combustible sont nombreux. La plupart sont pilotés par FC Lab au sein de la plateforme d’essais Inéva-CNRT. Ces locaux, uniques en France et situés au Techn’hom à Belfort, permettent de tester les systèmes de piles à combustible sur des véhicules. 6 VIVRE LE TERRITOIRE N°101 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT procédé, consistant à mélanger de l’oxygène et de l’hydrogène, est envisagé comme source d’énergie pour les véhicules électriques. Le laboratoire s’implique dans des recherches concernant d’autres aspects des véhicules comme par exemple la climatisation. Tous ces projets innovants sont labellisés par le pôle Véhicule du futur, cofinancé par le Conseil général. Ils permettent aux laboratoires et entreprises du Territoire qui y participent, de mettre en place des partenariats avec d’autres structures européennes. « Pour des projets comme la pile à combustible, nous travaillons en lien avec l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre, les États-Unis… », confie Christophe Espanet. « Le Japon est très en avance sur les questions de mobilité, explique Philippe Nika, le directeur d’Énisys. Notre objectif est de créer une véritable filière européenne pour rester compétitif. » SD
« Dans l’atelier de mécanique, nous réalisons et testons les machines », explique Christophe Espanet. Le laboratoire Énisys participe à l’élaboration d’une nouvelle génération de moteurs électriques.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :