[90] Vivre le Territoire n°100 jui/aoû 2009
[90] Vivre le Territoire n°100 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : le Territoire au rythme du festival des « Eurockéenes ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
PAROLE DES ÉLUS Pour une revitalisation du Sud-Territoire Le Sud-Territoire de Belfort est un bassin d’emplois principalement consacré à la sous-traitance automobile. Le secteur industriel représente encore environ 46% des emplois. Il n’est que de 20% pour l’ensemble du département. Depuis plusieurs années, ce secteur est en crise. Marqué hier par la réduction du nombre d’emplois due à l’augmentation de la productivité et aux délocalisations, il est aujourd’hui touché de plein fouet par la crise économique mondiale. Rencast à Delle, Sonas à Beaucourt ont fait l’objet de procédures collectives, avec des mois d’incertitude et d’insécurité pour les salariés concernés. Chacun connaît les raisons de ces difficultés : la libération des capitaux a garanti entre autres le maintien de politiques sacrifiant l’emploi : l’absence de protection de notre industrie sacralisée par les accords du Gatt, de l’OMC, la philosophie néolibérale exigée et appliquée par la Commission de Bruxelles ont fait le reste… Le Conseil général soutient la Communauté de communes du Sud-Territoire en l’accompagnant financièrement dans le rachat des immeubles Rencast, l’octroi de subventions pour les zones d’activités (grands sillons à Grandvillars et Chauffours à Delle) et pour la requalification des sites Lisi à Delle et des Fonteneilles à Beaucourt. Il faut engager un processus plus global de requalification économique sur les sites majeurs industriels à l’image de ce qui a été accompli sur Techn’Hom à Belfort après les grandes crises Bull et Alstom et ce, pour conforter dans un premier temps les entreprises existantes. Avec près de 24 millions d’euros par an, le Conseil général est le premier investisseur public du Territoire de Belfort. Afin de soutenir encore davantage l’activité des entreprises lors de cette période de crise, il va effectuer des investissements supplémentaires en 2009. Christian Rayot Conseiller général du canton de Grandvillars Majorité départementale Républicain de progrès 30 VIVRE LE TERRITOIRE N°100 Vers une refondation de toute la gauche : de toute urgence Les élections européennes n’en finissent pas de battre le record de l’abstentionnisme : 57% en 2004, 60% en 2009. Il est urgent de tirer les leçons du message sorti des urnes. Après la formidable mobilisation à l’occasion du référendum de 2005, tant au niveau de la participation au scrutin qu’au travers d’un large débat citoyen, les Français et les Européens défient l‘Europe, ses institutions et ses dirigeants. L’Europe que nous avons rêvée, démocratique, protectrice, progressiste et forte, n’est pas au rendez-vous. Les Français ont compris que l’Europe est une coquille vide et qu’elle ne sert que d’alibi pour affaiblir notre démocratie, pour défaire notre industrie, pour réduire nos droits sociaux. Depuis 1993, les architectes de l’Europe, gauche et droite confondus, ont fait le choix du libéralisme jusqu’à l’aveuglement. La gauche française et européenne a failli, elle s’est fourvoyée pour ensuite faire le choix du renoncement et de la fuite en avant. En participant à la confiscation du vote en faveur du non au référendum de 2005, en soutenant au Parlement européen et à la Commission les orientations libérales. Le résultat des élections européennes est sans appel, il refuse l’Europe telle qu’on l’a construit. Le temps est aujourd’hui à l’orage ; la violence de la crise économique appelle de toute urgence un sursaut. Il nous faut construire, autour d’un projet ambitieux basé sur les valeurs qui font notre identité, la refondation d’un grand parti de la gauche dans toutes ses composantes. Il n’y a plus de temps pour le renoncement, le mépris et l’hégémonisme. C’est le temps de la recomposition, les Français nous l’ont exprimé. Le MRC est prêt, pour sa part, à contribuer à cette refondation de la gauche sociale et républicaine dont notre pays a besoin, de toute urgence. Samia Jaber Vice-présidente du Conseil Général Conseillère générale du canton de Belfort-Sud Mouvement Républicain et Citoyen LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Le RSA : un complément de revenu pour les plus modestes Souhaité par Nicolas Sarkozy lorsqu’il était candidat à l’élection présidentielle, le Revenu de solidarité active (RSA) s’adresse à plus de 3 millions de ménages et a pour objectif d’améliorer le pouvoir d’achat des plus modestes. Entré en vigueur le 1er juin 2009 en France, il sera versé pour la première fois aux allocataires le 6 juillet prochain. Il remplace le Revenu minimum d’insertion (RMI), l’Allocation de parent isolé (Api) et plusieurs aides forfaitaires temporaires comme la prime de retour à l’emploi. Il assure un complément de revenus aux salariés à faibles ressources, il encourage l’activité professionnelle, il garantit que tout retour à l’emploi donne lieu, dans la durée, à une augmentation de revenus. Il permet également de lutter contre l’exclusion en assurant aux bénéficiaires des moyens convenables d’existence. Il simplifie le système d’aide aux plus démunis, en regroupant plusieurs aides (API, RMI, prime de retour à l’emploi et primes d’intéressement proportionnelles et forfaitaires à la reprise d’activité) en une seule et même aide. Le RSA s’adresse aux personnes âgées de plus de 25 ans (ou celles de moins de 25 ans ayant un enfant né ou à naître) et résidant en France de manière stable, effective et permanente. Son droit dépend des ressources du foyer et de la situation familiale. Le RSA est cofinancé par l’État et les Départements. L’État finance la part qui correspond au maintien de la prestation lors de la reprise d’activité ou au complément de revenu lorsque la personne est déjà en emploi, les Départements financent le RSA pour la part qui était celle de l’Api et du RMI. Cette mesure va permettre de diminuer la pauvreté dans notre pays et elle est conforme aux engagements pris par le président de la République. Promesse tenue ! Damien Meslot Conseiller général du canton de Belfort Centre Union pour un Mouvement Populaire
INTERNET SPORT Le Malsaucy en fête pour les triathlètes Le Territoire de Belfort a accueilli, le week-end des 6 et 7 juin, les championnats de France de triathlon. Ils se sont déroulés sur un site naturel agréable et adapté à cette pratique sportive : le Malsaucy. Les meilleurs spécialistes français de la discipline se sont affrontés devant un public venu en masse. Retrouvez les meilleurs moments de ce week-end festif et sportif sur Web TV90 Lire, écouter, voir... sur www.cg90.fr MALSAUCY Programme des animations été Du 11 juillet au 30 août, venez profiter des séances de cinéma en plein air et des spectacles proposés par la base nautique et de loisirs du Malsaucy. Téléchargez le programme des animations sur www.cg90.fr, rubrique Partageons nos passions CULTURE Les musées du Territoire Envie de profiter de l’été pour redécouvrir le patrimoine du Territoire de Belfort ? Pour tout savoir sur le passé horloger de Beaucourt, les métiers et savoirs-faire d’autrefois, la forge d’Étueffont… Les musées du département vous ouvrent leurs portes. Toutes les infos pratiques sur www.cg90.fr, rubrique Partageons nos passions INSERTION Des entrepreneuses championnes de France ! Six jeunes filles du Territoire de Belfort viennent de décrocher un titre de championnes de France pour la création de leur mini-entreprise Ma Popote Cosméto (voir Vivre le Territoire N°99). Soutenu par le Conseil général et la Mission départementale Espaces jeunes, ce projet a été mis à l’honneur par un jury composé de chefs d’entreprise. À la Une de www.cg90.fr LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°100 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :