[90] Vivre le Territoire n°100 jui/aoû 2009
[90] Vivre le Territoire n°100 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : le Territoire au rythme du festival des « Eurockéenes ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
DOSSIER LES EUROCKÉENNES : 3, 4 ET 5 JUILLET Le Territoire au rythme du festival Durant trois jours, le cœur du Territoire de Belfort va battre au rythme des musiques actuelles. Sur le site du Malsaucy, pop, rock, métal, hip-hop, world, électro, folk, blues… vont entrer en scène et donner vie à ce « monde à part », qui attire chaque année des milliers de festivaliers venus de tous les horizons. Créateur des Eurockéennes et premier partenaire du festival, le Conseil général a mis l’accent cette année sur l’accessibilité du site aux personnes handicapées, la prévention santé, la sensibilisation à l’environnement, le Club Deville (voir pages suivantes)… Le Territoire est prêt, une nouvelle fois, à accueillir avec impatience et fierté cette belle parenthèse festive, ce rendez-vous devenu incontournable pour les jeunes habitants du Territoire et d’ailleurs. À voir et à entendre Exposition « Scènes d’Eurocks » Depuis le 22 juin et jusqu’au 30 juillet, le Conseil général présente dans le hall de l’Hôtel du Département une exposition en deux temps : « les Eurocks en chantier » jusqu’au 6 juillet, puis « les Eurocks côté coulisses » jusqu’au 30 juillet. Photos exclusives, visite virtuelle du site, bornes d’écoute, espace lounge… Un regard inédit porté sur les Eurockéennes et l’occasion pour chacun de découvrir la face cachée de cet événement de réputation internationale. Jusqu’au 2 juillet, retrouvez également sur le site de l’exposition l’ensemble des questions du concours Vivre le Territoire. Un tirage au sort (les 30 juin, 1er et 2 juillet) effectué parmi les bonnes réponses récompensera chaque soir les heureux participants. À gagner : 24 entrées 1 jour pour le festival. INFOS PRATIQUES Hôtel du Département Place de la Révolution française – 90020 Belfort Cedex Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 45 à 17 h 30. Entrée libre. 16 VIVRE LE TERRITOIRE N°100 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Le festival en ligne Pendant les trois jours du festival, le site internet du Conseil général www.cg90.fr se mettra aux couleurs des Eurockéennes ! Retrouvez la programmation et les coups de cœur des organisateurs, l’ensemble des questions du concours Vivre le Territoire, des infos pratiques pour profiter pleinement de cet évènement, des photos du site, des vidéos présentant les dessous du festival, des témoignages, les affiches des 20 éditions précédentes… Du 3 au 5 juillet, plongez au cœur des Eurockéennes sur www.cg90.fr
RENCONTRE AVEC… Yves Ackermann, Président du Conseil général, créateur des Eurockéennes Vivre Le Territoire : À quelques jours de son ouverture, comment s’annonce l’édition 2009 ? Jean-Paul Roland : On attend 73 nouveaux groupes qui viennent des quatre coins du monde, du Congo à l’Islande en passant par les États-Unis, l’Angleterre, l’Israël… On a mis l’accent, cette année, sur l’accueil des festivaliers. Pour nous, cette édition c’est un peu un lendemain d’anniversaire (les Eurockéennes ont fêté leur 20 e édition en 2008, NDLR). C’est une année charnière et nous allons en profiter pour explorer de nouveaux axes, tester des idées. Yves Ackermann : Beaucoup d’entre nous sont touchés par la crise et les problèmes qui en découlent. On sait, cependant, que ces périodes difficiles rapprochent les gens. Je pense que chacun pourra trouver, durant ces trois jours, cette part d’humanité, d’échanges, de partages et de rencontres festives qui sont la marque de fabrique des Eurocks. Une parenthèse chaleureuse, une part de fraternité dans un monde dur et complexe. VLT. : Quelles nouveautés, quels changements pour cette édition ? J.P.R. : On essaie déjà d’imaginer comment ces trois jours peuvent se dilater dans le temps et géographiquement. Faire en sorte qu’il y ait un avant et un après festival, que les groupes de musiciens soient accueillis chez l’habitant ou que l’esprit Eurocks investisse les autres communes du Territoire… Pour nous organisateurs, 2009 sera une édition « laboratoire » avec pour objectif de faire évoluer le festival vers un concept nouveau de séjour musical. Y.A. : Nous avons souhaité d’une part, que l’accent soit mis, dès cette année, sur l’accueil et tout particulièrement sur l’accessibilité pour les personnes handicapées. Je souhaite qu’au-delà de la politique de prix mesurés à laquelle nous sommes très attachés, les Eurocks soient accessibles à tous et notamment à tous les habitants du Territoire sans discrimination aucune. D’autre part, notre Maison départementale de l’environnement accueillera pour la première fois de la musique dans son enceinte et proposera des actions de sensibilisation à tous ceux et celles qui seront curieux de découvrir les exceptionnelles qualités environnementales du site. VLT. : Le Conseil général a créé les Eurocks en 1989. Quelle est la nature de la relation Le dossier Le Territoire au rythme du festival Jean-Paul Roland, Directeur de l’association Territoire de Musiques, organisatrice du festival qui existe aujourd’hui entre le festival et le Département ? Y.A. : En vingt ans, la relation a évolué mais le Département est toujours le premier financeur des Eurocks. Au-delà de cet aspect, nous sommes surtout le garant de l’éthique d’un festival qui doit rester militant. J’entends par là, qu’il doit incarner ces valeurs auxquelles nous sommes attachés : ne pas céder aux sirènes commerciales, être respectueux de l’environnement et être attentif à notre public tant sur le plan de l’accueil que de la santé. J-P.R. : Les autres festivals sont très surpris de nos liens avec le Conseil général car ce mariage de l’univers rock et de la collectivité leur semble impensable. Pour nous, ce n’est absolument pas un problème. Bien au contraire. Non seulement, il existe une relation de confiance mutuelle mais très concrètement, nous bénéficions du soutien de nombreux services de la collectivité. Du social à la santé en passant par la culture, les routes ou la communication… Nous travaillons ensemble pour un objectif commun, pour la musique et pour notre Territoire. VLT. : Que peut-on souhaiter à cette 21 e édition ? J.P.R. : Que ce soit la plus belle des fêtes, un joli rendez-vous, une matrice à souvenirs ! Y.A. : Exact. Souhaitons que chaque festivalier écrive durant cette édition trois belles pages dans son album de souvenirs. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°100 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :